Rob Ford: quatre tuiles en une semaine

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Torontois sont maintenant habitués à ce que chaque mois amène son nouveau scandale impliquant le maire Rob Ford, dépouillé l’automne dernier de l’essentiel de ses pouvoirs et de ses budgets par le Conseil municipal, avec la bénédiction du gouvernement provincial.

Au cours des derniers jours ce n’est pas une, ni deux, ni trois, mais bien quatre tuiles qui se sont abattues sur le personnage.

Un nouveau livre, Crazy Town, publié lundi sur le maire de Toronto par une journaliste du Toronto Star – l’une des premières personnes à visionner la fameuse vidéo montrant le maire fumant du crack en compagnie de traficants – laisse entendre qu’il est un accro des drogues dures depuis au moins 2006.

Le maire Ford a admis en novembre dernier avoir déjà fumé du crack «il y a environ un an», mais il a nié être toxicomane ou alcoolique.

Dans Crazy Town, la journaliste Robyn Doolittle estime que c’est là un autre mensonge.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Selon le Toronto Star de lundi, Rob Ford et son frère le conseiller municipal d’Etobicoke Doug Ford jr, fils d’un homme d’affaires et député provincial conservateur sous Mike Harris dans les années 90, se voient comme des «Kennedy canadiens»…

Une amende à Vancouver

Vendredi soir dernier, Rob Ford s’est mis dans le pétrin au cours d’une visite à Vancouver où il devait assister aux funérailles de la mère d’un de ses amis.

Un policier l’aurait intercepté peu après sa sortie d’un hôtel pour lui coller une contravention de 109 $ pour avoir traversé la rue sur un feu rouge et dans un endroit non permis, à pied.

En lien avec cet événement, le maire de Toronto a nié avoir été en état d’ébriété…

Nouvelle enquête

Plus tôt la semaine dernière, le ministère des Services correctionnels de l’Ontario a rouvert son enquête sur l’ex-beau-frère de Rob Ford qui accuse le maire de l’avoir fait tabasser en prison.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’ancien mari de la sœur de M. Ford, Scott MacIntyre, a déposé une poursuite contre le maire et les autorités carcérales. Il allègue que Rob Ford a cherché à le faire taire en 2012, pour ne pas qu’il ne parle aux médias de sa consommation d’alcool et de drogue.

Rob Ford a rejeté ces accusations selon lesquelles il aurait ordonné à l’époque à des acolytes de rudoyer M. MacIntyre dans une prison torontoise. Ce dernier a perdu quatre dents dans la confrontation, en plus d’avoir une jambe cassée.

Enquête qui se poursuit

Par ailleurs, un détective de la police de Toronto a révélé cette semaine que son enquête sur le maire était toujours «en cours», les policiers ayant demandé d’autres mandats de perquisition récemment, selon le Toronto Star.

Les mandats en question sont sous scellés pour l’instant. Les enquêteurs voudraient entre autres obtenir des renseignements sur les appels téléphoniques du maire et d’autres personnes.

Le maire Rob Ford a affirmé au Toronto Sun qu’il n’avait rien à cacher, bien qu’il refuse depuis novembre d’être interrogé par la police, selon les conseils de son avocat. Le détective Gary Giroux a indiqué que son invitation tenait toujours.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Aucune accusation n’a été déposée contre le maire depuis le déclenchement de l’enquête policière en mai dernier, après la révélation dans les médias que quelqu’un avait filmé à son insu Rob Ford en train de fumer du crack.

Les policiers ont été témoins de nombreuses rencontres suspectes dans les mois suivants entre le maire et son ami et ex-chauffeur occasionnel Alessandro Lisi. Ce dernier est accusé de trafic de marijuana et de tentative d’extorsion, après avoir, selon la police, usé de menaces pour tenter de mettre la main sur la fameuse vidéo.

* * *
LES SITES INTERNET DES CANDIDATS:
Olivia Chow www.oliviachow.ca
Rob Ford www.robfordformayor.ca
David Soknacki www.soknacki2014.com
Karen Stintz www.karen2014.ca
John Tory www.johntory.ca

* * *
À LIRE AUSSI :

Olivia Chow lance officiellement sa campagne

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’enquête sur Rob Ford supervisée par la Police provinciale

John Tory et Karen Stintz en lice contre Rob Ford

Nouvelles vidéos embarrassantes pour Rob Ford

Comme promis, Rob Ford dépose sa candidature à la mairie

François Bergeron : Défi 2014

François Bergeron : Destituez Rob Ford

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur