Renforcer le talent et l’entreprenariat

Partagez
Tweetez
Envoyez

La Passerelle I.D.É. vient de lancer à Toronto le Conseil de développement des talents bilingues francophones (CTBF), une entité consultative qui identifiera des stratégies pour «élargir et renforcer la canalisation des talents bilingues francophones» dans la région, et rehausser l’employabilité des jeunes francophones.

Le Conseil est composé de cadres de ministères provinciaux, de la Ville de Toronto, de compagnies de télécommunications, financières, ainsi que d’autres institutions privées, publiques et éducatives. Il sera co-présidé par Léonie Tchatat, la directrice générale de La Passerelle, et Catherine Chandler-Crichlow, la directrice générale du Centre of Excellence in Financial Services Education.

«La diaspora francophone disponible localement est un atout de capital humain pour le développement des affaires», a indiqué Léonie Tchatat.

Le CTBF veut sensibiliser des acteurs clés quant à l’impact positif que les talents bilingues francophones pourraient avoir sur le développement économique de la région de Toronto.

C’est dans le Grand Toronto que la francophonie ontarienne enregistre sa plus forte progression démographique, notamment parce que la métropole continue d’attirer des immigrants. La Passerelle travaille depuis plusieurs années à leur intégration.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plateforme affaires Ontario

La Passerelle vient par ailleurs d’obtenir du financement de l’Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l’Ontario pour la mise en place de Plateforme Affaires Ontario, un programme de soutien à l’entrepreneuriat chez les jeunes immigrants francophones voulant se lancer en affaires.

La Passerelle gère déjà de tels programmes mais seulement à Toronto. Cette nouvelle initiative couvre tout le Sud de la province jusqu’à London et Sarnia, notamment en partenariat avec l’ACFO de cette région.

Les jeunes entrepreneurs immigrants francophones de 18 à 35 ans pourront bénéficier d’un modèle de soutien «taillé sur mesure» comprenant, entre autres, l’accès à une plateforme multiservices en ligne et à des fonds de démarrage pouvant aller jusqu’à 6000$.

«Plateforme Affaires Ontario est la version 3.0 de notre modèle holistique de soutien à l’entreprenariat pour faciliter l’éclosion des contributions économiques des jeunes immigrants francophones à la société», a dit Léonie Tchatat.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur