Réduction absolue ou réduction d’intensité?

Partagez
Tweetez
Envoyez

Bientôt, le gouvernement Harper annoncera des cibles de réductions de gaz à effet de serre (GES) pour les industries et entreprises, ce qui permettra par la même occasion la création d’une bourse du carbone, possiblement à Montréal.

Il est difficile de prédire toutefois ce que seront les choix du nouveau ministre de l’Environnement John Baird et du premier ministre. Déjà, on croit comprendre que les cibles de réductions n’ont rien à voir avec les objectifs du protocole de Kyoto.

Stephen Harper a dit, à plusieurs reprises, qu’il était impossible de respecter cet engagement. Cela dit, Ottawa présentera tout de même des cibles de réductions.

Deux choix s’offrent au gouvernement: une réduction absolue des émissions de GES ou une réduction d’intensité. La première solution est la plus simple et la plus radicale: le gouvernement énonce des cibles chiffrées de réduction. Exemple: vous émettez 10 millions de tonnes de CO2, vous devez réduire à 9 millions de tonnes.

L’autre solution, c’est celle de l’intensité. Vous émettez 10 millions de tonnes de CO2, vous devez réduire de 10%. La première année, on arrive aussi à 9 millions de tonnes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mais, l’année suivante, si la production augmente, les émissions vont aussi augmenter, mais la cible sera toujours de 10% et elle sera appliquée en fonction de la production. Donc, si vous émettez 20 millions de tonnes de CO2 l’année suivante, votre réduction de 10% vous mènera à 18 millions.

Que va choisir Stephen Harper? Les milieux d’affaires attendent toujours: ils veulent des cibles claires et précises… et être en mesure de calculer très exactement les coûts des efforts qui leur seront demandés.

Craintes de fraudes

Deux dossiers ont fait sursauter des millions de consommateurs la semaine dernière. D’abord, un pirate informatique est parvenu, de 2003 à 2006, à entrer dans le système du détaillant propriétaire des magasins Winners et Home Sense.

Le malfaiteur a eu accès à des données confidentielles, comme des numéros de carte de crédit et de débit. L’intrusition a été découverte en décembre et une enquête est en cours. Jusqu’à 2 millions de Canadiens pourraient avoir été victimes de fraude.

Et puis, la société de fonds mutuels Talvest, filiale de la CIBC, a égaré un disque dur qui renfermait des données financières sur près de 470 000 clients. La CIBC a tenté de se faire rassurante en disant que, rien n’indique, pour l’instant, que certaines personnes aient pu mettre la main sur ces données.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le commissariat à la protection de la vie privée du Canada enquête.

Production automobile au ralenti

La société Ward Automotive a dévoilé des chiffres qui ne surprendront personne: la production automobile canadienne a chuté de 4,3% en 2006 comparativement à l’année précédente. Et, cette production devrait continuer de ralentir cette année. Cette baisse de régime est attribuable, en partie, aux difficultés du secteur automobile américain. À titre d’exemple, General Motors a vendu 9,09 millions d’autos et camions en 2006, un recul de 1%.

Wal-Mart est le plus fort

Finalement, le géant mondial du détail Wal-Mart pourra s’installer à Burlington, au nord de Hamilton. Le conseil de ville a décidé d’abandonner une longue lutte menée contre la venue de la multinationale. La ville a dépensé plus de 500 000 $ dans ce dossier et elle aurait dû débourser un autre demi-million pour poursuivre sa bataille.

Des dizaines de résidants s’inquiétaient d’une augmentation importante de la circulation dans leur quartier. Wal-Mart va donc construire un magasin de près de 40 000 mètres carrés.

Gérald Fillion est journaliste spécialisé en économie à Radio-Canada. Consultez son carnet: www.radio-canada.ca/carnet.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur