Ratons laveurs: attachez vos poubelles

Partagez
Tweetez
Envoyez

Un résidant du quartier Bloor Ouest et Lansdowne à Toronto a été arrêté le 1er juin et accusé de cruauté envers les animaux pour avoir tenté de tuer à coups de pelle une famille de ratons laveurs qui ravageaient son jardin.

Son geste a suscité un tollé de protestations (c’est un de ses voisins qui a appelé la police), alimentées par les photos dans les journaux d’un petit raton laveur à la patte cassée, en convalescence dans un refuge de la Société protectrice des animaux.

Mais il s’est aussi attiré la sympathie de nombreux propriétaires qui luttent contre ces animaux qui détruisent les potagers, attaquent les petits animaux captifs dans les jardins, renversent les poubelles, défèquent sur les balcons et emménagent dans les entre-toits et les murs mal protégés.

Les exterminateurs professionnels ne peuvent, aux frais des propriétaires, que déloger les ratons laveurs et les relâcher à un kilomètre de là. Les empoisonner, les piéger ou les abattre est interdit.

La seule solution, selon la plupart des experts consultés par L’Express, est d’attacher les poubelles et de bloquer, idéalement avec du ciment ou du métal, les accès aux dessous de patios, entre-toits, murs et sous-sols. On continuera de voir passer les ratons laveurs sur nos propriétés et dans nos arbres, mais ils ne s’y attarderont pas s’ils n’y trouvent ni abri ni nourriture.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur