Rapatrier ces francophones qui optent encore pour l’école anglaise

Campagne de valorisation des écoles catholiques

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) et le Conseil ontarien des directions de l’éducation catholique (CODEC) ont uni leurs efforts pour lancer une première campagne de mise en valeur de l’école catholique de langue française en Ontario.

«Nous travaillons ensemble pour le recrutement des élèves et à la sensibilisation des parents qui ne se prévalent toujours pas de leur droit de fréquenter nos écoles», d’affirmer Robert Tremblay, président de l’AFOCSC et conseiller scolaire dans l’Est ontarien. «Nous ciblons un bassin comptant environ 38% de la population franco-ontarienne qui opte pour l’école de langue anglaise.»

Or, les conseils catholiques de langue française offrent une éducation de qualité, assure l’AFOCSC. «Les résultats de nos élèves en font foi. La province soutient notre développement et nous permet de construire de nouvelles écoles pour améliorer l’accès partout en Ontario. Tous les services sont offerts. Nous sommes prêts à accueillir ces nouveaux élèves chez nous!»

Cette campagne vient appuyer une autre initiative de démarchage politique menée par les conseillères et les conseillers des écoles catholiques de langue française de l’Ontario. Il est question ici de se faire connaître auprès des décideurs et de leur faire prendre conscience que 80% des parents qui ont choisi d’éduquer leur enfant en français ont choisi l’école catholique.

L’AFOCSC prône le maintien des quatre systèmes scolaires en Ontario (catholiques anglais et français, non-confessionnels anglais et francais) alors que des voix s’élèvent, au sein du système public francophone, pour dénoncer la division fondée sur la religion.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Les valeurs véhiculées dans nos écoles répondent aux besoins des familles francophones et catholiques», explique Robert Tremblay. «Voilà pourquoi l’école catholique est le choix d’une grande majorité de parents francophones.»

Huit élèves sur dix fréquentent une école catholique en Ontario, mais c’est plutôt moitié-moitié dans la région métropolitaine de Toronto.

Lors du lancement de la campagne le 30 avril, la représentation visuelle du thème de la campagne – L’école catholique de langue française C1+ (c’est un plus) – a été dévoilée, ainsi qu’un site Internet, www.c1plus.ca, outil virtuel permettant d’en savoir plus sur les avantages d’une éducation catholique de langue française.

Chacun des huit conseils scolaires catholiques a prévu des activités scolaires et médiatiques pour sensibiliser les citoyens de chacune des régions de l’Ontario. Des annonces dans les journaux, des panneaux publicitaires et des affiches dans les écoles s’ajoutent cette année à la panoplie d’activités.

«En choisissant l’école catholique de langue française, les parents nous disent clairement qu’ils souhaitent que soient transmises à leurs enfants la langue, la foi et la culture qui reflètent bien leurs valeurs», a indiqué Bernard Lavallée, directeur de l’éducation du Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud, qui gère 40 écoles élémentaires et huit écoles secondaires de Peterborough à Niagara en passant par la Baie Géorgienne et Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur