Quand un Normand devenait roi d’Angleterre

Une scène de la Tapisserie de Bayeux, La grande traversée.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Il y a 950 ans, le 14 octobre 1066, avait lieu sur le territoire du royaume d’Angleterre une bataille célèbre et déterminante, qui changeait le cours de l’histoire de ce royaume.

Cette bataille, bien connue sous le nom de bataille d’Hastings, s’est déroulée à une dizaine de kilomètres au nord de la ville d’Hastings, dans le Sussex de l’Est, au sud de Londres. Elle opposait le roi anglo-saxon d’Angleterre, Harold Godwinson, au duc Guillaume de Normandie, le Conquérant, qui en est sorti victorieux.

Mais comment en est-on arrivé là?

Les Danois

L’histoire du royaume d’Angleterre avant la date fatidique de 1066 est fort complexe, notamment à la suite des invasions danoises vengeresses du massacre des Danois qui se trouvaient dans ce pays, ordonné en 1002 par Æthelred II «le Malavisé».

En 1015, Knut II de Danemark, le fils de Sven, roi du Danemark, qui fut aussi roi d’Angleterre de 1013 à 1014, envahit à son tour le royaume.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Æthelred II meurt le 23 avril 1016. Son fils et successeur Edmond II Côtes-de-Fer est rapidement battu par Knut II. Ce dernier accepte de partager le pouvoir, mais la mort d’Edmond le 30 novembre 1016 le laisse seul maître du royaume.

Le règne danois se poursuit jusqu’à la mort de Knut III de Danemark, le 8 juin 1042. Il était le fils de Knut II et d’Emma de Normandie, la veuve d’Æthelred II.

Knut III ne laisse aucun héritier, et son demi-frère Édouard le Confesseur, fils d’Æthelred II, lui succède. Mais il meurt sans descendance le 5 juillet 1066.

Refuge en Normandie

En 1002, le roi Æthelred II avait donc épousé Emma, la sœur du duc de Normandie Richard II.

Les attaques vikings du Danemark avaient contraint Ethelred et ses deux fils à fuir leur royaume pou se réfugient en Normandie. Richard II avait accueilli avec bienveillance les exilés.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En 1042, le fils aîné d’Ethelred, Édouard le Confesseur, avait pu retourner en Angleterre pour régner. Mais sa mort sans héritier crée un vide.

«Trois partis sont concurrents. Le premier est Harald Hardraada le Norvégien, lié par le sang à la famille anglo-saxonne. Le second est Guillaume II de Normandie, que le défunt aurait désigné comme héritier. Le troisième est un puissant aristocrate anglo-saxon du nom de Harold Godwinson, élu roi à la manière anglo-saxonne traditionnelle par le Witan anglais.»

Guillaume apprend que Harold est monté sur le trône qui lui était promis. Il convoque les barons normands et les persuade de se lancer à la conquête du royaume. En moins de dix mois, il rassembler une flotte d’invasion d’environ 6 00 navires et une armée de quelque 7 000 hommes.

La bataille

Poussée par un vent enfin favorable, l’armada normande débarque dans le Sussex, le 28 septembre 1066. Guillaume installe son armée dans la région de Hastings.

La rencontre entre son armée bien reposée et celle d’Harold qui arrive du nord de l’Angleterre où elle combattait les Norvégiens de Harald Sigurdsson, a lieu le 14 octobre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Lors de cette bataille, la cavalerie normande enfonce les lignes anglo-saxonnes. Harold trouve la mort et l’armée anglo-saxonne s’enfuit. Par des étapes et des batailles successives, Guillaume le Conquérant finit par s’imposer.

Les nobles saxons s’étant ralliés à lui, il est proclamé roi d’Angleterre fin octobre et couronné le 25 décembre 1066 à l’abbaye de Westminster.

La campagne d’Angleterre se terminera en 1070, toute résistance anglo-saxonne étant finalement brisée.

La Tapisserie de Bayeux

La Tapisserie de Bayeux, aussi connue sous le nom de Tapisserie de la reine Mathilde, et plus anciennement «Telle du Conquest» («toile de la Conquête») est une broderie du XIe siècle inscrite depuis 2007 au registre Mémoire du monde par l’UNESCO.

On a longtemps pensé que la reine Mathilde, épouse de Guillaume le Conquérant, était l’auteure de cette œuvre qui immortalise la conquête de l’Angleterre par ce dernier. La broderie est désormais attribuée à des artistes normands du XIe siècle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette broderie de laine sur toile de lin mesure environ 50 centimètres de large pour une longueur totale de 68,38 mètres. Elle utilise 10 couleurs. Sa valeur documentaire est inestimable pour la connaissance du XIe siècle normand et anglais. Elle renseigne sur les vêtements, les châteaux, les navires, les armes et les conditions de vie de cette époque.

D’abord conservée dans le Trésor de la cathédrale de Bayeux, elle est aujourd’hui présentée au public au Centre Guillaume le Conquérant qui lui est entièrement consacré.

Cet édifice se trouve au centre de la ville, une des rares villes de Normandie qui n’a pas été détruite lors du débarquement de 1944.

Selon des explications historiques: «Elle semble avoir été commandée par Odon de Bayeux, le demi-frère de Guillaume le Conquérant, et décrit des faits allant de 1064 à 1066, lors de la conquête normande de l’Angleterre par Guillaume, duc de Normandie qui accède au trône.»

«Les événements clés de cette conquête y sont détaillés, notamment la bataille d’Hastings. Mais près de la moitié des scènes relatent des faits antérieurs à l’invasion elle-même.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur