Quand rêver du grand amour était scandaleux

Mal de pierres de Nicole Garcia

Louis Garrel et Marion Cotillard dans Mal de pierres, de Nicole Garcia.

Louis Garrel et Marion Cotillard dans Mal de pierres, de Nicole Garcia.


7 juillet 2017 à 12h10

Pour une jeune Française du Sud dans les années 50, rêver du grand amour – et, pire, donner libre cours à ses passions – pouvaient passer pour de la folie. À tout le moins, ça faisait jaser et ça ne faisait pas l’affaire de la famille.

C’est ce milieu toxique que décortique Nicole Garcia dans son dernier film Mal de pierres, en salle à Toronto depuis ce vendredi 7 juillet (publicisé sous le titre From the Land of the Moon, en version française sous-titrée en anglais), qui met en vedette la superbe Marion Cotillard.

On suit pendant 17 ans son personnage passionné et révolté, forcée d’épouser un fermier espagnol parfaitement conscient de l’indifférence qu’il lui inspire, mais imaginant pouvoir finir par la domestiquer.

Marion Cotillard et Alex Brendemühl.
Marion Cotillard et Alex Brendemühl.

Envoyée dans une clinique des Alpes pour traiter des pierres de rein, elle s’éprendra d’un soldat de la guerre d’Indochine convalescent (Louis Garrel), avec qui elle cherchera à se libérer de son mariage et des conventions.

Nicole Garcia a adapté ici un roman de Milena Agus, qui l’a frappée par sa description de la force créatrice dont une femme est capable quand elle est animée par une passion irrépressible, dit-elle à L’Express. Cette envie charnelle, animale, la protagoniste l’appelle «la chose principale» qui donne un sens à son existence.

Nicole Garcia
Nicole Garcia

Loin d’être démodée en raison des progrès des droits des femmes dans les sociétés occidentales au cours du dernier demi-siècle, la problématique est toujours actuelle, croit Nicole Garcia. «Aujourd’hui les formes de rétorsion sont différentes, mais le désir féminin est toujours scandaleux.»

La réalisatrice s’émerveille du talent de Marion Cotillard, «représentant aisément tous les âges de la femme» de 25 à 40 ans. L’histoire, comme le pays où elle se déroule, est «romanesque et sauvage».

Nicole Garcia est née à Oran, dans une famille de pieds-noirs. Elle est rentrée en France métropolitaine en 1962 pour étudier la philosophie et l’art dramatique. C’est Bertrand Tavernier qui la révèle en 1974 dans Que la fête commence.

Elle obtient son premier rôle principal dans La Question, film retiré des salles parce qu’il dénonce la torture pendant la Guerre d’Algérie. Elle tourne aussi dans Mon oncle d’Amérique d’Alain Resnais et Les Uns et les Autres de Claude Lelouch.

Figure marquante du cinéma français, Nicole Garcia est réalisatrice depuis 1990, s’attachant toujours à «disséquer la complexité des rapports humains».

Marion Cotillard
Marion Cotillard

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur