Protégeons la télévision française à Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

Je salue la controverse que Rogers provoque en repoussant TVA, TV5 et RDI aux postes 101, 102 et 103. Ça donne l’occasion aux Francophones de l’Ontario de se lever pour une cause commune. À Toronto, j’ai de la parenté, des collègues de travail, des amis, des frères et des sœurs de sang qui partagent ma langue et ma culture. Qui sait si je ne serai pas le prochain à se faire muter à Toronto?

En réponse aux critiques lui étant adressées, Rogers assure que les postes 101, 102 et 103 n’offrent pas moins d’accessibilité aux chaînes françaises. Alors pourquoi ne pas assigner la nouvelle chaîne BBC ainsi que les deux autres chaînes anglophones de films en continu aux postes 101, 102 et 103?

En 1997, Christian Snobb, président du Conseil des élèves de l’école Garneau à Orléans, a mené une campagne pour convaincre Rogers de ne pas retirer la programmation de Musique Plus en Ontario. Je le salue aujourd’hui puisque j’apprécie encore les émissions de Musique Plus et je n’ai pas oublié le combat qu’il a livré avec les élèves de Garneau en initiant une pétition diffusée dans toutes les écoles francophones de la région.

Aujourd’hui, je fais appel aux francophones de partout pour freiner l’assimilation des francophones d’ici. Chacun peut signer la pétition en ligne au site www.lebracelet.on.ca. Je me ferai le devoir de remettre chacune des copies papier que Marcel (mon ordinateur) générera à la société Rogers en présence des organismes défenseurs de la francophonie en Ontario qui voudront bien m’appuyer.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur