Prix du civisme  remis au Dr. Sylvain Baruchel

Le consul général de France à Toronto, Philippe Delacroix, le Dr Sylvain Baruchel, le bâtonnier du Barreau du Québec, Henri Grondin.

1 mai 2007 à 20h53

Le 28 avril dernier, lors d’un déjeuner au Novotel de Toronto, l’Association canadienne des Membres de l’Ordre National du Mérite (ONM) de la République française, se réunissait pour la remise du Prix du civisme. Cette décoration, remise par Philippe Delacroix, Consul général de France à Toronto, vise à récompenser une personne ou une association s’étant distinguée par la qualité des services qu’elle a rendus à la communauté.

L’honneur revenait cette année au Dr. Sylvain Baruchel oncologue à l’Hôpital des enfants malades de Toronto et à la fondation «Sur la pointe des pieds» dont il est l’instigateur. «Sur la pointe des pieds» offre des expéditions d’aventure en plein air à des adolescents atteints de cancer.

«Le civisme c’est, avant tout pour moi, le respect et c’est ce respect qui a motivé mon action dans le cadre de l’association que j’ai créée, il y a maintenant plus de 10 ans, et dont le but était de permettre à des adolescents atteints de cancer de recouvrer l’estime d’eux-mêmes», a expliqué Sylvain Baruchel. Originaire de France, Dr. Baruchel œuvre au Canada dans le milieu de l’oncologie pédiatrique depuis 1988. Il a d’abord travaillé au sein de l’Hôpital de Montréal pour enfants avant de venir s’installer à Toronto en 1996.

C’est d’abord au Québec que Sylvain Baruchel a développé, avec des professionnels du plein air de la région du Saguenay, la fondation «Sur la pointe des pieds» et le concept d’aventure thérapeutique. Il l’a quittée en 2003 pour développer en Ontario le programme Upstream sous l’égide de la Fondation Oochigeas.

«Lorsqu’on apprend à un adolescent qu’il est atteint du cancer, son monde s’effondre et il n’y a plus d’espoir. J’ai voulu sortir les adolescents de cet enfermement qu’est le cancer en leur permettant de vivre des expéditions en milieu naturel avec d’autres jeunes traversant la même épreuve qu’eux», d’expliquer Sylvain Baruchel.

Environ deux fois par année, un groupe d’une dizaine d’adolescents participe à des expéditions hors du commun dans des régions peu visitées du Canada: découverte du Nunavik et de la Baie James, voyage en kayak aux îles de la Reine Charlotte en Colombie-Britannique, expédition en traîneaux à chiens.

Au cours de ces voyages, les adolescents sont amenés à se dépasser dans un contexte sécuritaire où du personnel médical est toujours à portée de la main. Pour plusieurs, ces voyages ont marqué un point tournant dans leur lutte contre la maladie.

Sylvain Baruchel raconte qu’il a maintes fois reçu des témoignages inspirants: «un participant est aujourd’hui étudiant médecin. Plusieurs enfants parviennent à communiquer de nouveau avec leur famille et leurs amis après les expéditions. Ils se remettent à faire du sport, à étudier; ils se rendent compte qu’ils ne sont pas seuls et qu’ils sont des battants, des héros. Même ceux qui ne guériront pas du cancer ressortent de cette expérience avec un sentiment de fierté»

À ce jour, vingt expéditions ont été organisées et trois équipes au Canada ont pris en charge ce concept d’aventure thérapeutique. «En Ontario, c’est une collaboration avec le camp Oochigeas (camp d’été pour enfants atteints de cancer) et Outward Bound Canada, la plus vieille organisation au monde proposant des expéditions de plein air pour des gens bien portants», explique Sylvain Baruchel.

«Les adolescents atteints de cancer sont très bien portants. Nous voulons leur permettre de changer l’image de la maladie auprès du public. Et c’est là que l’idée de respect revient: quand on se respecte, l’estime de soi grandit et l’on peut dépasser le combat de la maladie qu’est le cancer.»

«Nous avons fait en l’an 2000 une expédition sur l’île d’Ellesmere, à 600 kilomètres du Pôle Nord, où nous avons escaladé le plus haut mont au Canada, le Mont McGill, avec un groupe de 12 adolescents atteints de cancer dont certains venaient à peine de récupérer d’une greffe de moelle», a raconté avec émotion Sylvain Baruchel.

«Ce prix, c’est à ces enfants que je le dédie. C’est eux qui font preuve de civisme et c’est eux que nous devons respecter.»

Le prix s’accompagne d’une somme de 2 000 $ provenant de généreux donateurs de l’Association des Membres de l’ONM. Ces fonds iront au programme Upstream du camp Oochigeas et permettront à d’autres jeunes de vivre une expérience inoubliable au contact de la nature.

Pour plus d’informations : http://www.pointe-des-pieds.com
http://www.ooch.org/

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quand les enfants partent de la maison: dépression ou libération?

famille depart de la maison
Partir, rester en contact, revenir, repartir, déprimer, s'envoler...
En lire plus...

16 décembre 2017 à 13h00

Des courants océaniques sur Europe

Europa, une des lunes de Jupiter. (Photo: NASA)
De la vie microbienne?
En lire plus...

16 décembre 2017 à 11h00

L’énergie sombre et ses fantômes

Notre ciel étoilé. (Photo: kimi kao / Flickr / Creative Commons)
L’univers en expansion finirait par se «déchirer»
En lire plus...

16 décembre 2017 à 10h00

La tache rouge de Jupiter: 350 km d’épaisseur

La sonde Juno mesure des micro-ondes radio naturelles émanant des  nuages de la tache rouge de Jupiter. (Photo: NASA)
Mais elle rapetisse
En lire plus...

16 décembre 2017 à 9h00

La pie qui fait la toilette du wapiti

La «personnalité» joue un rôle important dans l'interaction des animaux. (Photo: Robert Found de l'Université de l’Alberta)
La «personnalité» joue un rôle important dans l'interaction des animaux
En lire plus...

La cyberdépendance encore méconnue

Comme pour les drogues ou le jeu: obsession, perte de contrôle, répercussions. (Photo: Federico Morando / Flickr / Creative Commons)
Comme pour les drogues ou le jeu: obsession, perte de contrôle, répercussions
En lire plus...

15 décembre 2017 à 16h57

Funérailles nationales pour l’ex-roi Michel en Roumanie

Le cercueil du roi Michel au palais royal à Bucarest.
Visite à Toronto en 1992
En lire plus...

15 décembre 2017 à 10h47

L’impôt foncier annuel de CAH passe de 350 000 $ à… zéro!

L'édifice à logements pour aînés francophones Place St-Laurent, des Centres d'Accueil Héritage.
Nouvelle flexibilité financière pour le centre pour aînés francophones de Toronto
En lire plus...

13 décembre 2017 à 17h59

Bye Bye 150e grandiose à Ottawa

La patinoire de la Colline du Parlement. (Photo: Patrimoine canadien)
Patinage, hockey, musique, danse et culture autochtone d'ici à janvier
En lire plus...

13 décembre 2017 à 13h51

Au Café bilingue de FrancoQueer: une ambiance «inclusive» pour apprendre le français

glad-day-francoqueer
La langue française pose des défis aux LGBT
En lire plus...

13 décembre 2017 à 12h05

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur