Première visite de Simcoe à Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le 2 mai 1793, le colonel John Graves Simcoe entreprit sa première brève visite de «Toronto» en faisant le tour du lac en bateau. Une quinzaine de jours plus tard, il rentra à Newark (Niagara-on-the-Lake) et parla avec admiration du port et de ses alentours recouverts de grands chênes. Simcoe fit alors part de son intention d’établir le centre d’une ville à cet endroit.

Au début d’août 1793, Simcoe retourna à Toronto, accompagné de son épouse Elizabeth et de ses enfants. «Nous sommes montés à cheval sur la péninsule, en face de Toronto, que j’appelle un bout de terre, parce qu’il est rattaché au pays par un étroit passage. Nous avons traversé la baie de l’autre côté du camp, et avons continué le long du lac jusqu’au bout de la péninsule.»

En route, Simcoe voit plusieurs clairières et étangs. Les arbres sont pour la plupart des peupliers, recouverts de vignes sauvages, et des sapins.

«Au sol, nous avons vu des pois vivaces rampant en abondance, d’une couleur violette. On me dit qu’ils sont bons à manger une fois bouillis. Il y avait aussi quelques jolies fleurs blanches qui ressemblent à du muguet.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Accompagné de l’arpenteur Lewis Grant, Simcoe s’embarque dans un canot et, après un mille de pagayage, il aperçoit ce qui s’appelle sur une carte du gouvernement, «les hauteurs de Toronto».

Le rivage est plat et couvert de sable blanc. «On les voyait si bien, que nous avons envisagé de construire une résidence d’été à cet endroit et de l’appeler Scarborough.»

Le 23 août, une proclamation fut publiée pour nommer officiellement la ville «York», en l’honneur du duc de York. Le nom de Toronto sera restauré en 1834.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur