Première législature du Haut-Canada

Il y a 215 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le 28 août, la chronique Les Hiers rappelait le 155e anniversaire de la naissance de François Baby, premier député francophone de l’Ontario (Haut-Canada). Cette semaine, il sera question de la première législature du Haut-Canada, qui siège à partir du 17 septembre 1792.

Après les élections tenues en août 1792, seize députés élus dans le Haut-Canada se réunissent à Newark (aujourd’hui Niagara-on-the-Lake). Ils représentent des circonscriptions du Sud et de l’Est de ce qui est maintenant la province de l’Ontario.

Les comtés ont droit à un ou deux députés: Dundas, York & Lincoln (2), Kent (2), Glengary (2), Grenvil, Leeds & Frontenac, Lenox, Hastings & Northumberland, Lincoln (2), Lincoln & Norfolk, Ontario & Addington, Prince Edward & Adolphus, Stormont, Sulfok & Essex.

C’est John Graves Simcoe, lieutenant-gouverneur du Haut-Canada, qui inaugure cette première législature (voir tableau ci-contre). Les députés siègent tantôt au Navy Hall, tantôt au Freemasons’ Hall de Newark. La première session du premier parlement ontarien se tient du 17 septembre 1792 au 3 juin 1796. Les députés ne siègent qu’un mois par année, le plus souvent entre mai et octobre. En 1797, Simcoe déménage le siège du gouvernement à York (Toronto).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Haut-Canada ne connaît que deux députés francophones. François Baby se fait élire en 1792, puis Jean-Baptiste Baby gagne la faveur populaire dans Essex de 1808 à 1812.

François Baby revient à la charge et se fait élire en 1820, 1825 et 1828, chaque fois comme député d’Essex. Lorsque le Bas et le Haut-Canada sont réunis, en 1840, le seul député francophone du Canada-Ouest (Ontario) est Louis-Hippolyte Ménard dit LaFontaine. C’est Robert Baldwin qui lui trouve un siège pour mieux unir les réformateurs du Bas et du Haut-Canada.

Le parlement du Canada Uni se réunit tour à tour à Kingston, Montréal, Québec et Toronto. Lors de la Confédération canadienne, en 1867, l’Assemblée législative de l’Ontario se réunit à Toronto, dans un édifice qui est rapidement baptisé Queen’s Park. Le premier francophone à siéger à Queen’s Park est Honoré Robillard, député de Russell (Est ontarien).

Il est élu le 27 février et, depuis cette date, il y a toujours eu des députés francophones à l’Assemblée législative de l’Ontario.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur