Premier prix au Concours national de rédaction

De l’école Étienne-Brûlé: Amando Muheto, Serge Kacou, Rika Mpogazi, Yaye Fatou Diagne, Zachary Flahaut.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Yaye Fatou Diagne, un élève de l’école secondaire Étienne-Brûlé à Toronto, a décroché cette semaine le premier prix du Concours national de rédaction organisé par Le Français pour l’avenir. Elle remporte une bourse d’une valeur de 12 000 $ offerte par l’Université d’Ottawa.

Serge Kacou, Rika Mpogazi, Amando Muheto et Zachary Flahaut, de la même école, ont remporté respectivement des bourses d’une valeur de 5 000 $, 4 000 $, 1 000 $ et 1 000 $. La première bourse provient du Collège universitaire de Glendon tandis que les trois autres de l’Université d’Ottawa.

Olivia Ng et Jermaine Kamunga, du Collège français de Toronto, se sont mérité chacun une bourse d’une valeur de 1 000 $ offerte encore par l’Université d’Ottawa.

Ouvert aux élèves de la 10e à la 12e année à travers le Canada, le Concours offre un total de 215 000 $ de bourses afin d’aider les jeunes à poursuivre des études postsecondaires en français. L’ex-astronaute Chris Hadfield, qui faisait partie du jury, reconnaît que «parler français a été un élément clé dans le succès de (sa) carrière».

Cette année, les participantes et participants avaient comme défi de rédiger un texte de 750 mots sur le thème suivant: «En t’adressant à ton futur toi, écris une lettre de 750 mots, en français, que tu liras dans 10 ans, et qui contient les mots: passion, rêve(s), bilingue, français, se dépasser, accomplir et futur».

L'enseignant Bertrand Ndeffo, du Collège français, flanqué de Jermaine Kamunga et Olivia Ng.
L’enseignant Bertrand Ndeffo, du Collège français, flanqué de Jermaine Kamunga et Olivia Ng.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur