Premier journal francophone de l’Ontario

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’histoire de la presse d’expression française en Ontario remonte à plus de cent cinquante ans. C’est en effet le 20 mai 1858 que la province voit apparaître un premier journal de langue française. Il s’agit de l’hebdomadaire Le Progrès, d’Ottawa, fondé par quatre membres de l’Institut canadien-français d’Ottawa: Georges Carrière, Pascal Comte, Guillaume Demers et Pierre St-Jean. C’est A. L. Malhiot qui en est le rédacteur.

Le Progrès est le premier journal francophone à paraître en Ontario mais il faut dire que trois organes de presse desservant le Sud-Ouest ontarien l’ont précédé. La Gazette française (1825), L’Ami de la jeunesse (1843) et Le Citoyen (1850) ont tous paru à Détroit et desservi les Canadiens français de Windsor.

Voué aux «intérêts canadiens» et plus spécifiquement aux intérêts «des populations franco-canadiennes établies aux abords de la rivière des Outaouais», Le Progrès ne paraît que pendant six mois. Il est suivi de toute une kyrielle d’hebdomadaires, de mensuels et de quelques quotidiens. Le premier à lui emboîter le pas est Le Courrier d’Ottawa (1861), suivi du Canada (Ottawa, 1865), du Soleil (Ottawa, 1865), de L’Impartial (Ottawa, 1869) et de L’Étoile canadienne (Windsor, 1870). Entre 1870 et 1900, pas moins de 34 journaux francophones sont publiées en Ontario, principalement à Ottawa et Windsor, mais également à Plantagenet, Alfred, L’Orignal, Sturgeon Falls et Mattawa. Entre 1900 et 1950, ce sont trente journaux qui voient le jour.

De ceux là deux sont encore publiés, soit le quotidien Le Droit (Ottawa, 1913) et l’hebdomadaire Le Carillon (Hawkesbury, 1947).

Aujourd’hui, l’Ontario français compte toute une pléiade de journaux. Outre Le Droit et Le Carillon, les plus anciens sont les hebdomadaire Le Rempart (Windsor, 1966), Le Voyageur (Sudbury, 1968), Le Nord (Hearst, 1976), L’Express (Toronto, 1976), Le Journal de Cornwall (1977) et Le Métropolitain (Brampton, 1983), ainsi que le bihebdomadaire Le Goût de vivre (Lafontaine 1972) et le mensuel Agricom (Clarence Creek, 1983). Il y aussi L’Express de Timmins, L’Action de London, L’Observateur de London, L’Express d’Ottawa, La Nouvelle d’Embrun, Le Reflet de Prescott-Russell, le Métro-Courrier d’Oshawa, L’Information de Hamilton et Le Régional de Hamilton.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur