Premier débat du Centre culturel marocain Averroès

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Centre culturel marocain Averroès inaugurait son activité débat vendredi dernier, au Café Marjane, à proximité de l’intersection Davenport et Dupont. Le Centre avait invité une auteure canadienne marocaine de Montréal, Rachida M’Faddel, qui présentait son livre Le mirage canadien traitant de l’immigration marocaine au Canada.

«Il y a d’abord eu une présentation au campus de Scarborough de l’Université de Toronto, où on a créé le Centre Averroès pour les études sur l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient», explique Ahmed Mezouri, directeur des communications. Le nom du Centre est celui d’un philosophe andalou de l’époque où la péninsule ibérique baignait dans la culture arabe.

La soirée de vendredi était consacrée à une discussion sur le thème du livre avec la communauté marocaine de Toronto.

L’ouvrage de Rachida M’Faddel relate autant les obstacles rencontrés que les satisfactions d’immigrants marocains au Canada, et il va sans dire que les personnes présentes au débat avaient beaucoup à dire sur la question.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Centre Averroès existe depuis deux ans et organise plusieurs activités culturelles ainsi que des cours d’arabe pour les jeunes d’origine marocaine. Les débats devraient avoir lieu une fois par mois.

«Notre but est de conscientiser la communauté marocaine, sur son identité et son histoire et de donner un espace d’expression», précise Ahmed Mezouri.

Le Centre des études sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, rattaché à l’Université de Toronto, se concentre sur la recherche sur l’immigration, sur l’histoire, ainsi que sur les rapports entre le Canada et ces deux régions du monde.

«On veut un peu couper le lien avec le type d’activité des associations qui font surtout des repas, des soirées. Nous, on veut plutôt se focaliser sur la culture, éveiller les Marocains, les inciter à s’intéresser à la culture, pas seulement à venir danser et boire du thé.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur