Pour un Registre officiel des promesses

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le rapport entre les promesses faites et les promesses effectivement respectées explique probablement le cynisme et la résignation des Canadiens à l’égard des politiciens et de leurs promesses.

Un niveau si élevé de cynisme et de résignation est malsain pour la démocratie.

Pourquoi ne pas créer un Registre officiel des promesses où les politiciens pourraient consigner officiellement les promesses qu’ils ont vraiment l’intention de respecter?

Un commissaire indépendant assurerait le suivi des promesses pour déterminer si les promesses sont tenues, en totalité, dans les délais prévus, en respectant les coûts prévus, etc., et présenterait un rapport chaque année.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Parce que certains facteurs effectivement imprévisibles peuvent intervenir et que des circonstances peuvent légitimement évoluer, les politiciens pourraient modifier et même révoquer leurs promesses à condition de justifier ces mesures. Le commissaire aurait le pouvoir d’enquêter et de se prononcer sur le bien-fondé de ces modifications.

Les électeurs prendront les promesses non enregistrées au registre avec le grain de sel qu’elles méritent. Le registre serait sans doute plutôt mince et le poste du commissaire indépendant pourrait s’avérer un emploi à temps partiel.

Le niveau du discours politique s’en trouverait sûrement amélioré!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur