Pour que survivent les enfants

Partagez
Tweetez
Envoyez

Selon la Banque mondiale, la crise financière pourrait renverser la tendance à la baisse de la mortalité infantile réussie grâce à une concertation d’efforts internationaux où le Canada a longtemps joué un rôle de leader grâce entre autre à l’Initiative Canadienne pour l’Immunisation Internationale (ICII). En ce moment, l’ACDI réfléchit au renouvellement de l’ICII.
 
Au Canada 5 enfants sur 1000 meurent avant leur premier anniversaire, mais dans les pays en développement, c’est 10 à 20 fois plus. En Angola, au Sierra Léone, au Libéria et au Niger, ces taux sont respectivement de 180, 154, 138 et 117 sur 1000. Il s’agit pourtant d’un progrès par rapport à des taux du passé qui touchaient les 250 et même 300.

Pour avoir travaillé pendant deux ans comme agent de développement local au Sénégal dans la communauté rurale de Nguéniène, j’ai pu constater le net recul de certaines maladies telles que le tétanos néonatal, la tuberculose, la rougeole.

J’ai constaté les impacts positifs quasi immédiats de l’implication de la coopération internationale pour la promotion de la santé infantile et je ne puis qu’exhorter la ministre responsable de la coopération internationale, Bev Oda, à reconduire le financement de l’ICII.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur