Plusieurs écoles souligneront la Journée des droits de l’enfant

Partagez
Tweetez
Envoyez

Chaque 20 novembre, le Groupe francophone du grand Toronto d’Amnistie internationale (le Groupe 50) ne manque pas de célébrer la Journée internationale des droits de l’enfant.

Cette année encore, le Conseil scolaire Viamonde a renouvelé son entente avec le groupe et invite ses écoles à collaborer avec Amnistie, qui s’engage à fournir des occasions de promouvoir le respect des droits humains en général et des droits de l’enfant en particulier ainsi qu’à soutenir les écoles dans leur mission éducative.

L’année dernière, plusieurs centaines d’élèves francophones ont bénéficié de présentations, le Groupe 50 ayant réalisé plus d’une dizaine d’interventions dans les écoles francophones de Toronto, ainsi qu’auprès d’élèves de Alliance française.

Le groupe avait organisé par ailleurs un concours d’art à l’occasion des 25 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, concours qui a connu un franc succès et dont la cérémonie de remise des prix a eu lieu au Collège Boréal.

Pour sa part, la Toronto French School a décidé d’organiser, cette année, une levée de fonds en faveur d’Amnistie internationale.

«C’est une très belle récompense pour les bénévoles impliqués dans les présentations» dans les écoles, indique la présidente du Groupe 50, Meryll David-Ismayil. À elle seule, Madeleine Zaffarano en a fait près d’une dizaine l’année dernière.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Groupe 50 a également établi un contact avec le campus de l’Alliance française pour Mississauga et Oakville. Meryll David-Ismayil pourrait y organiser un marathon d’écriture distinct de celui qui est prévu dans les locaux du Collège Boréal à Toronto le jeudi 10 décembre, Journée internationale des droits de l’homme.

Il s’agit d’un événement mondial où tous les chapitres d’Amnistie invitent leurs membres et leurs sympathisants à écrire des lettres à divers chefs de gouvernement en faveur de la libération de prisonniers politiques ou de condamnés à mort, ou pour réclamer la fin de pratiques bafouant les droits humains les plus fondamentaux.

La semaine précédente, le Groupe 50 aura participé au Salon du livre de Toronto, du 2 au 5 décembre à la Bibliothèque de références. L’équipe de Meryll David-Ismayil y animera cette année pas moins de quatre ateliers sur les droits humains à destination des jeunes pour expliquer ce que sont ces droits et comment il est possible de les défendre à travers le monde.

Le groupe se réunit tous les premiers mardis du mois dans les locaux d’Amnesty International Toronto Organization (1992 Yonge St) et accueille régulièrement de nouveaux membres.

On peut contacter le Groupe 50 via Facebook et par courriel: [email protected]

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur