Plus de 19 500 $ récoltés

Radiothon de la Campagne des paniers de Noël


8 février 2006 à 12h54

Pour la deuxième année consécutive, le Radiothon de la radio de Radio-Canada s’est déroulé dans la grande salle en bas des studios du 250, rue Front. Une Campagne des paniers de Noël à laquelle le public a participé en nombre. Des centaines de personnes ont apporté leur soutien samedi matin. Une formule qui fonctionne.

Record battu! Le montant des dons de l’an dernier s’élevait à 15 000 $. Samedi matin, la Campagne des paniers de Noël a récolté plus de 19 500 $. Des dons accumulés en six heures, reçus par téléphone ou sur place de personnes venues à Radio-Canada assister au Radiothon.

«Depuis deux ans, nous organisons un véritable événement pour soutenir la Campagne des paniers de Noël», explique Manon Côté, responsable des communications pour la radio de Radio-Canada.

Auparavant le Radiothon se déroulait dans un petit studio. «Aujourd’hui nous pouvons accueillir le public et stimuler davantage les gens à donner. Cette année, nous avons même réussi à prolonger la diffusion d’une heure et à passer aussi sur le 90,3 FM Espace Musique», ajoute Manon Côté après avoir dirigé l’ensemble vocal des Voix du cœur qui a interprété quelques chants de Noël pour l’occasion.

200 familles aidées en 2004

La Campagne des paniers de Noël, présidée par André Galipeaut, se chargeait à l’origine de la distribution de véritables paniers de nourriture pour venir en aide aux familles défavorisées pendant la période des Fêtes.

Cette année, quatre associations francophones de Toronto se partageront les dons: le Centre francophone qui chapeaute également la campagne, Oasis Centre des femmes, les Centres d’accueil Héritage, ainsi que le Regroupement des femmes immigrantes.

Ces quatre associations se chargeront ensuite de redistribuer ces dons sous forme de bons d’achats pour les magasins No Frills et Loblaws notamment. «L’an dernier l’opération a permis d’aider environ 200 familles dans le besoin, ce qui représente à peu près 500 personnes», rappelle Jean-Gilles Pelletier, directeur général du Centre francophone de Toronto.

Une matinée de fête

Les ménages pouvant bénéficier de ces dons seront choisis dans les prochains jours suivant trois critères: les revenus, le manque d’accès aux ressources indispensables comme les vêtements ou le transport, et le fait qu’il s’agisse d’une famille nombreuse ou non.

«Je pense que pour les autres organismes les chiffres sont plus élevés, mais au Centre francophone 25 à 30% des familles que nous aidons vivent dans la pauvreté», signale Jean-Gilles Pelletier. «Nous commencerons la distribution le 15 décembre», annonce-t-il.

Derrière lui, au 250 de la rue Front, entre les interventions des animateurs de la radio et les témoignages des bénévoles et des personnes démunies, le groupe Swing fait danser la salle. Un petit déjeuner, des activités pour les enfants, le père Noël posant pour des photos, la matinée ressemble à une véritable fête de Noël.

Le Club canadien et le Collège Boréal s’occupent, avec la radio de Radio-Canada et le Centre francophone, de l’organisation de l’événement. «Il a fallu réaliser tout cela en cinq ou six semaines au lieu des trois mois nécessaires, car nous avons repris le travail après le lock-out vers la mi-octobre seulement», rappelle Manon Côté.

Tous bénévoles et solidaires

À Radio-Canada, chacun a pris sur son temps de travail pour préparer l’émission spéciale et comme le dit la responsable des communications pour la radio: «Aujourd’hui nous sommes tous bénévoles».

Sylvie Gervais, agente de recrutement au Collège Boréal, et avec elle, une dizaine de volontaires du Collège ne peuvent qu’approuver. Maquillage, pâte à modeler avec les enfants pour certains; récolte de dons pour d’autres comme Sylvie Gervais, fière aussi d’annoncer que le vice-président du Collège Boréal pour le Centre Sud-Ouest, Wesley Romulus, a donné un chèque de 500 $ à la campagne.

De l’autre côté de la salle, les artistes du collectif BRAVO-Sud ont réuni quelques-unes de leurs œuvres, certaines créées spécialement pour l’occasion. Vingt-cinq pour cent de la vente des tableaux ira aux paniers de Noël. Ils ont amassé plus de 300 $.

Générosité sans frontière

Une somme qui vient s’ajouter aux autres dons recueillis par les huit bénévoles pour qui le téléphone a sonné toute la matinée. Nous avons même eu un appel du Japon d’une dame qui nous écoute sur Internet!», affirme Eddy Lukuna, membre du conseil d’administration du Centre francophone de Toronto.

Originaire du Congo, il voit également sa participation au Radiothon comme une façon d’inviter les siens à devenir plus solidaires. «Il ne faut pas qu’il s’agisse seulement d’une aide verticale, des riches qui donnent aux pauvres. Il faut aussi que l’on observe une solidarité horizontale. C’est-à-dire s’entraider entre gens moins aisés», ajoute-t-il le sourire aux lèvres, heureux de décrocher le téléphone pour répondre à un nouvel appel.

Si vous n’avez pas encore donné, vous pouvez le faire par la poste jusqu’au 9 décembre. Renseignements au 416-203-1220 poste 229.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Fin de vie sublime

livre
La journaliste suédoise Sofia Lundberg a autoédité Un petit carnet rouge, roman qui a connu un rare succès sur Internet avant d’être repéré par...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 9h00

Quiz : Fin de la «Grande Guerre» 100 ans passés

quiz
Les combats de la Guerre de 1914-1918 prennent fin lorsque l’armistice est signé le 11 novembre 1918.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 7h00

La musique a résonné en français aux quatre coins du pays

Une centaine d’artistes viennent de donner plus 200 spectacles de l’Atlantique au Pacifique dans le cadre du festival Coup de cœur.
En lire plus...

10 novembre 2018 à 15h00

Gérer le PLOE comme l’aide en santé?

La pression monte pour qu’Ottawa fasse un ménage du Programme des langues officielles dans l’enseignement (PLOE).
En lire plus...

10 novembre 2018 à 11h00

Le PLOE : un programme fédéral qui a besoin d’un grand ménage

L’année 2020 marquera le 50e anniversaire des transferts en éducation aux provinces et territoires, mais trouve-t-on dans le bilan du Programme de quoi célébrer?
En lire plus...

10 novembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur