Placotage vs information

Partagez
Tweetez
Envoyez

Vous savez que je suis un fidèle téléspectateur du Réseau de l’information (RDI), même si je trouve que son contenu est trop québécois.

Je suis aussi un fidèle téléspectateur de CBC Newsworld. J’aime bien Heather Hiscox et Peter Mansbridge, surtout son panel At Issue.

Que ce soit au réseau français ou au réseau anglais, il semble y avoir de plus en plus une tendance que je trouve pernicieuse, soit celle d’inviter les téléspectateurs à participer ou à interagir. Je me passerais bien de cette mode.

Je veux bien qu’on ait, à l’occasion, des tribunes téléphoniques sur un sujet d’actualité ou que les gens puissent appeler pour obtenir des conseils sur les REER ou les déclarations de revenus. Mais faudrait pas qu’une fois devienne coutume. C’est ce qui semble le cas pour au moins deux émissions.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

RDI Weekend invite les gens à envoyer des photos du temps qu’il fait chez eux et à participer à une boîte de discussion. Power and Politics invite les gens à répondre à une question ou à enregistrer leur vote sur un sujet. J’avoue que cela m’ennuie royalement.

J’écoute la télévision pour me tenir au courant de l’actualité provinciale, nationale et internationale, pas pour voir les photos de Pierre, Jean, Jacques ou pour savoir ce que Tom, Dick and Harry pensent.

Je veux bien qu’on place, au bas de l’écran, des adresses Facebook ou Twitter, mais qu’on cesse de me harceler avec «On attend vos photos, vos opinions, votre vote, alouette!»

Quand les deux réseaux de l’information ont été créés, il n’y avait pas de médias sociaux. On se préoccupait d’informer les téléspectateurs et c’était très bien. Peut-être suis-je nostalgique de la belle époque, moi qui n’ai pas de téléphone cellulaire, encore moins de comptes Facebook ou Twitter (whatever that is).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur