Philippe B va «redécouvrir» ses chansons à Toronto

Au Heliconian Hall le 6 mars

Philippe B
Partagez
Tweetez
Envoyez

Pour la première fois dans la série torontoise de concerts De bouche à oreille (DBAO), c’est un quatuor de cuivres qui accompagnera l’auteur-compositeur-interprète invité, le Québécois Philippe B.

La formule représente aussi un «risque» pour le chansonnier. «Je suis au même niveau que le spectateur», dit-il à L’Express. «Je vais me mettre un peu en danger et redécouvrir mes propres chansons dans cet arrangement unique», avec des musiciens avec qui il n’a pas encore répété.

Première fois sur une scène torontoise

Mais il a très hâte: connu presque exclusivement au Québec depuis plus de 15 ans, ce sera son premier spectacle à Toronto, grâce à cette invitation de DBAO.

Après Chloée Sainte-Marie en octobre et Pierre Flynn en décembre, Philippe B sera sur la scène du Heliconian Hall, dans le quartier Yorkville, le vendredi 6 mars à 20h. Réservation: 35$.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Et c’est devenu une tradition à DBAO: avant le spectacle au Heliconian Hall, une causerie-performance informelle est organisée avec l’artiste. On pourra donc aussi rencontrer Philippe B le mercredi 4 mars à 18h30 au Blake House, 449 rue Jarvis. Entrée 10$.

Cuivres

«Ce n’était pas facile de s’arrêter sur une configuration précise de musiciens pour ce spectacle», indique le fondateur et directeur artistique Dominique Denis, «puisque la musique de Philippe B emploie une vaste palette de couleurs instrumentales».

«De tous les artistes que j’ai présentés depuis la création de la série, Philippe B est sans doute celui qui a intégré la plus grande variété d’influences à sa musique.»

«Au final, nous avons opté pour un ensemble polyvalent, capable de créer de la musique de chambre, mais aussi d’improviser au besoin»: Rebecca Hennessy (trompette), Peter Lutek (basson, saxophone), Jonno Lightstone (flûte, clarinette), Paul Tarussov (trombone).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cinq albums

Le «chanteur à texte» – c’est la marque de commerce de la série – a cinq albums à son actif. «À Toronto, à la guitare acoustique et au piano, je puiserai dans tout mon répertoire: mes chansons les plus fortes comme d’autres plus adaptables par le quatuor de cuivres.»

Pas de chanson inédite, toutefois, car il n’en a pas. Il prend un congé parental prolongé depuis la naissance de son premier enfant. «J’ai beaucoup de projets pour la prochaine année et plusieurs chansons à moitié composées, mais je ne termine rien ces temps-ci. Quand je vais ouvrir le robinet: ça va sortir!»

Sa carrière a démarré avec Pierre Lapointe, qu’il a souvent accompagné à la guitare sur scène et en studio. Il a beaucoup travaillé comme réalisateur, notamment de l’album Desjardins sur lequel une douzaine d’artistes de la nouvelle génération ont rendu hommage à Richard Desjardins, originaire comme lui de l’Abitibi.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Classique, jazz, pop, douceur

Son oeuvre poétique s’inspire beaucoup de la musique classique, mais aussi du country, du jazz et du pop-rock de Brian Wilson ou Paul McCartney.

Son plus récent disque, La grande nuit vidéo, emprunte à l’univers du cinéma pour brosser le tableau d’une relation de couple dans laquelle plusieurs se reconnaîtront.

Selon La Bible urbaine, un média culturel québécois, Philippe B «possède cet incroyable talent de faire côtoyer le majestueux grandiose et la douce simplicité pour confectionner des chansons marquantes à tous coups».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur