Petite halte musicale à C’est What? pour Rayannah

La chanteuse et musicienne Rayannah.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Au resto-bar C’est What?, dans le quartier du Marché St-Laurent, les graines d’artistes s’épanouissent dans un cocon chaleureux et, même si elles se cachent au sous-sol, la chaleur humaine remplace celle du soleil.

Ce vendredi, c’était à la Franco-Manitobaine Rayannah, venue présenter son nouvel album Boxcar Lullabies, de tester le public du C’est What?, vite charmé par l’univers onirique et envoûtant de la jeune chanteuse.

De sa voix cristalline mais puissante, Rayannah, a su percer le brouhaha des conversations des habitués et à donner à son public, un véritable moment de complicité.

Bien plus que cela, Rayannah amène doucement son public à elle, aux sons produits par des pédales loop, un ordinateur et du français en boucle. Au fur et à mesure du morceau, elle ajoute des effets sonores de sorte à transformer le bruit en musique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«C’est en 2012 que je me suis lancée dans ce nouveau médium qui combine l’acoustique avec l’électronique. Soit seule ou accompagnée d’un groupe comme ce soir, je construis des boucles sur place avec ma voix, de la percussion, du beat boxing et des synthétiseurs», explique Rayannah en entrevue à L’Express.

Rayannah chante à la fois en français et en anglais et transforme ses émotions en mélodies. Elle s’inspire également de ses expériences personnelles comme pour l’écriture de Delphine et Marilou, lorsqu’elle évoque une promenade en forêt avec son amie. Deux jeunes filles seules dans les bois évoquent alors les dangers auxquels on est confronté lorsqu’on est une fille: «Delphine et Marilou, dans les bois, il y a des loups et, pour tous les ponts, des voyous…»

Rayannah est déjà une habituée de la scène. Ce mois-ci, elle a joué à Ottawa et Montréal notamment. Outre-Atlantique, elle s’est déjà produite à Lille et à Paris. Serait-ce l’éclosion d’une grande carrière?

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur