Petit tour franco au coeur de la baie Georgienne

L’été du 400e en tête

Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis 1977, la Journée internationale des musées est célébrée à travers le monde entier autour du 18 mai (l’an dernier, près de 30 000 musées dans plus de 120 pays ont marqué le coup). L’Association des musées de l’Ontario s’est jointe à ce mouvement mondial en 2000 en décrétant mai, Mois des musées. Voici donc le troisième d’une série de quatre articles utilisant les musées comme point de départ pour vous donner envie d’explorer la province en famille tout en démontrant la vitalité des musées en Ontario.

Cet été, puisque nous rendons hommage à 400 ans de présence française en Ontario, nous vous suggérons de goûter au plaisir ludique de deux musées bilingues qui sont de véritables lieux d’histoire vivante: Sainte-Marie chez les Hurons et le Havre de la découverte, en Huronie.

Prenez le temps!

Sainte-Marie au Pays des Hurons est à moins de deux heures de route de Toronto. On pourrait donc s’y rendre lors d’une excursion d’un jour. Mais cette merveilleuse destination mérite vraiment d’y passer au moins deux jours.

Le Parc provincial Awenda à lui seul justifie une visite de la région. Les terrains de camping y sont isolés, en plein coeur d’une belle forêt, et le parc comprend quatre plages très différentes les unes des autres, faisant face à la baie georgienne et reliées par une piste cyclable. Réservez rapidement! C’est un parc très prisé. Sinon, voyez les autres options d’hébergement et de camping sur le site Bonjour Baie Georgienne.

Il est à noter que le parc de Wye Marsh, qui se trouve à 1 km de Sainte-Marie, serait un excellent point d’arrivée pour délier les jambes de toute la famille après la route. On peut y faire une très belle randonnée sur les quais flottants dans le marais ou une balade guidée mémorable dans un grand canoë. Les chances sont grandes d’y voir des grands cygnes trompette, loutres, tortues, hérons et grenouilles.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Sainte-Marie au Pays des Hurons

Cette attraction est si populaire que les cartes du site et les audio-guides sont disponibles en 12 langues. Et pour cause! Il n’existe pas de meilleure façon de visualiser le quotidien des premiers Français (laïques et jésuites) qui ont fondé une mission au pays des Hurons dans les années 1640.

Partout sur le site, on voit des figurants costumés appliqués à leurs tâches. Voilà votre chance de voir quelqu’un allumer un feu sous vos yeux… avec des pierres! Les enfants adorent explorer à leur guise les édifices, et découvrir les intérieurs où tout est fait de bois, y compris la vaisselle. Les murs des bastions et trois âtres en pierre sont d’origine et le reste a été reconstitué fidèlement.

Consultez le programme de la journée quand vous serez sur place. En juillet et en août, de nombreuses activités amusantes sont proposées chaque jour: production de feu, écriture à la plume d’oie, navigation, cuisine, technologie d’écorce de bouleau, historique du costume, fabrication d’amulette huronne et de poupées en épi de maïs, musique jeux, contes, et médecine.

Le dimanche 21 juin, la Journée nationale des Autochtones sera marquée de chants, d’artisanat autochtone, de spectacles de tambours et danses des Premières Nations. Le 22 août, de 20 à 30 guerriers des Premières nations feront une démonstration du jeu traditionnel de lacrosse.

De plus, en juillet et en août 2015, Sainte-Marie hébergera l’astrolabe de Champlain (un prêt du Musée canadien de l’histoire). Avec ce cadran marqué de degrés, Champlain pointait la ligne de zéro degré vers l’horizon et l’aiguille vers une étoile connue et vers le soleil pour calculer sa position sur la terre et dessiner des cartes qui se sont avérées fort fidèles à la géographie des lieux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une visite à l’intérieur du musée de Sainte-Marie rafraîchira tout le monde au milieu de l’été. Le beau musée interactif comprend plus de 750 artéfacts présentés sous 21 thèmes dans un aménagement dynamique. Il y a également un grand restaurant familial et une boutique bien garnie sur le site. Le coût d’entrée estival est de 12$/adulte, 10$/aînés, 10.50$/étudiants, 9.25$/6-12 ans et c’est gratuit pour les enfants de 5 ans ou moins (50% de rabais si vous avez une preuve d’achat que vous êtes allez au Havre de la découverte).

Le Havre de la découverte

Le Havre de la découverte situé à Penetanguishene (à 20 minutes en voiture de Sainte-Marie) permet d’apprécier le contraste entre la vie des Français religieux de Sainte-Marie et celle des militaires anglais qui ont habité cette base navale dans les années 1820. Les cartes du site et les audio-guides sont disponibles en anglais et en français.

Habituellement, les enfants ne peuvent croire leur chance quand on les invite à tremper une plume dans l’encre pour signer le registre du Havre (comme dans la chanson Au clair de la lune!). Belle entrée en matière pour une visite réellement divertissante qui comprend l’exploration d’édifices historiques (il vous faudra 30 minutes pour marcher aux confins du site) et celle de bateaux, répliques exactes des embarcations originales.

Le nouveau Centre H.M.S. Tecumseth abrite la coque originale du navire du même nom et de nombreux artéfacts du 19e siècle.

La fête du Canada du 1er juillet et les journées familiales de la découverte des 25 et 26 juillet offriront encore plus d’activités sur place.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le coût d’entrée estival est de 7$/adulte, 6.25$/étudiants et aînés, 5.25$/6-12 ans et c’est gratuit pour les enfants de 5 ans ou moins (50% de rabais si vous avez une preuve d’achat que vous êtes allez à Sainte-Marie au pays des Hurons).

Deux festivals à surveiller!

Du 16 au 19 juillet 2015 aura lieu le Festival du loup en Nouvelle-France au parc Lafontaine à Tiny (à 20 minutes en voiture de Midland). En plus d’une programmation musicale dynamique, incluant Robert Paquette et les Coureurs des bois, le festival comprend un concours de hurlement de loup, un encan de loups artistiques (le festival vend des loups peints depuis plus de dix ans) et l’hilarante production Les moutons de la troupe Corpus (voir les détails sur leur site).

Étienne-Brûlé fut le premier Européen à mettre les pieds dans la région de Penetanguishene entre 1610 et 1614. Le 1er août 1615, Samuel de Champlain arrive à Toanché, un village huron situé aux abords de la baie de Penetanguishene. C’est le point zéro de 400 ans de présence française en Ontario. La ville de Penetang compte maintenant 16% de francophones. De nombreuses familles y habitant aujourd’hui sont des descendants des pionniers québécois arrivés dans les années 1840.

Du 31 juillet au 2 août 2015 sera tenu le Rendez-vous Champlain 2015 à Penetanguishene. L’événement comprendra une ambitieuse cérémonie d’ouverture le samedi à 10 h, offrant la reconstitution de l’arrivée de Champlain avec 20 canoës d’écorce et plus de 150 comédiens en costumes d’époque (voir les détails sur leur site). La programmation inclura les prestations de Michel Paiment et la famille Lefaive, et des spectacles variés francophones et aborigènes. Les festivaliers auront aussi droit à des démonstrations de construction de canoë et de traite des fourrures.

* * *
À LIRE AUSSI DANS L’EXPRESS:
Petit tour franco du côté de Vanier
Petit tour franco du côté de Timmins
Petit tour franco autour de Kingston
Petit tour franco autour de Hamilton

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur