Patricia, Claude et Lucie

Partagez
Tweetez
Envoyez

Au cours des dernières semaines, l’Ontario français a perdu trois âmes vaillantes: Patricia Dumas, Claude Tatilon et Lucie Brunet.

Chacune de ces personnes, à sa façon, a contribué à la vitalité de notre communauté. Patricia, Claude et Lucie l’ont fait discrètement, parfois même dans l’ombre, mais toujours avec une grande sérénité.

Patricia Dumas nous a quittés le 29 mars à 69 ans. Peu de gens savaient, par exemple, qu’elle avait écrit une pièce de théâtre sur Fort Rouillé et Étienne Brûlé, que John Van Burek a mise en scène en 1984 pour le Théâtre du P’tit Bonheur (devenu le Théâtre français de Toronto).

J’espère que ce texte sera un jour publié, car il s’agit d’une toute première page de notre histoire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Claude Tatilon s’est éteint le 28 avril à 75 ans. Bien qu’il ait laissé sa marque en tant que spécialiste de la traduction, je retiens de lui qu’il était un excellent conteur qui, à travers le roman, savait capter l’attention de ses lecteurs et la retenir jusqu’à la dernière ligne.

Nous aurons le plaisir de le lire bientôt, car les Éditions du Gref vont publier sa dernière création, Une fleur au fusil, une suite de La soupe au pistou.

Lucie Brunet est décédée le 26 avril à 59 ans, au terme d’une bataille contre la maladie incurable de la sclérose latérale amyotrophique.

Elle fut la première directrice générale de l’Association des auteurs et auteures de l’Ontario français, la biographe d’Almanda Walker-Marchand, fondatrice de la Fédération des femmes canadiennes-françaises, et une consultante recherchée sur le développement organisationnel.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur