Pas d’examens obligatoires au secondaire à cause du stress

Passer l'Halloween: oui ou non?

Une classe d'une école secondaire du Conseil Viamonde.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le ministre de l’Éducation de l’Ontario permet aux écoles secondaires de la province d’annuler les examens finaux cette année en raison de l’anxiété et du stress liés à la pandémie.

«Nos jeunes, les élèves de la province, ils peuvent se sentir dépassés, et il y a un niveau élevé d’anxiété et de stress», a indiqué le ministre Stephen Lecce.

Le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, et le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford.

Depuis que le ministère de l’Éducation a décidé de retirer l’exigence d’une évaluation équivalente à 30% de la note à la fin de chaque session pour l’année en cours, les conseils scolaires catholiques et publics de l’Ontario se succèdent en annonçant l’annulation des examens finaux pour leurs élèves du secondaire.

Pourquoi ne pas obliger l’annulation des examens partout? «Je fais confiance aux éducateurs pour prendre les meilleures décisions pour les élèves», a souligné Stephen Lecce.

Depuis le début de la pandémie, le ministère de l’Éducation a souvent donné la liberté aux conseils scolaires de prendre les décisions liées à l’apprentissage des élèves. «Nous nous sommes toujours fiés au jugement professionnel de nos éducateurs.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Passer l’Halloween?

Par ailleurs, lors de sa conférence de presse quasi-quotidienne jeudi, le premier ministre Doug Ford ne s’est pas prononcé sur le maintien ou l’annulation de l’Halloween ce samedi 31 octobre, disant attendre les recommandations du médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr David Williams.

Des enfants passe l’Halloween à Toronto.

La santé publique du Canada a assuré, en début de semaine, que le porte à porte des enfants à l’Halloween peut avoir lieu. La médecin hygiéniste en chef du Canada, La Dre Theresa Tam, estime qu’il n’est pas nécessaire d’annuler la collecte de bonbons si tout le monde respecte la distanciation physique, le port du masque et le lavage fréquent des mains.

Mais la décision revient tout de même aux provinces et aux municipalités.

À Ottawa, l’une des trois juridictions ontariennes les plus touchées par la pandémie avec la région de Peel et Toronto, on recommande à la population de prioriser les activités virtuelles et d’organiser des festivités au sein du même ménage.

Pour sa part, le premier ministre du Québec François Legault a annoncé que les enfants pourront passer l’Halloween… avec leur famille plutôt que leurs amis.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Moins de mortalité

La santé publique de l’Ontario faisait état de 783 nouvelles infections à la CoViD-19, jeudi, portant le total en province à 62 196 cas depuis l’hiver.

Rappelons que le scénario du pire présenté par les experts de la santé publique le 30 septembre prévoyait que, durant la deuxième vague de la pandémie, l’Ontario pourrait compter environ 1 000 cas quotidiens au cours de la première moitié du mois d’octobre.

Ils prévoyaient aussi que le taux de mortalité grimperait de la même façon qu’au printemps, ce qui n’est pas le cas.

En tout, 3 022 décès liés à la CoViD-19 ont été répertoriés en Ontario, dont 1 969 résidents de foyers de soins de longue durée et 8 employés de ces établissements.

Parmi les personnes ayant contracté le coronavirus, 85,7% en sont maintenant considérées comme guéries.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Près de 40 000 tests par jour sont effectués depuis le début du mois. C’est toujours en deçà de l’objectif de la province des 50 000 tests quotidiens, mais il y a aussi un arriéré de plus de 30 000 tests toujours en cours d’analyse.

Le premier ministre Doug Ford a indiqué que le premier envoi des tests rapides, dont la priorité sera aux travailleurs de première ligne, devrait arriver «prochainement».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur