Pas de vins dans les supermarchés

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le très modeste projet-pilote de vente de vins et de spititueux dans des kiosques de la LCBO installés dans une dizaine de supermarchés de la province – en vue d’une éventuelle libéralisation de ce commerce – a été suspendu.

C’est ce qu’on lisait récemment sur l’excellent Blog.TO et qu’a confirmé à L’Express un porte-parole de la LCBO, Jean Constantin.

« Il semble que le gouvernement provincial désire passer plus de temps à évaluer toutes les options proposées par le Conseil consultatif au sujet des actifs clés de la province », indique M. Constantin. « Nous sommes, comme vous tous, en période d’attente. Nous n’avons aucun renseignement au sujet des intentions du gouvernement. »

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le comité dirigé par Ed Clark, le président de la Banque TD, enquête présentement sur l’ensemble des actifs monnayables du gouvernement provincial, dont la LCBO, dans le cadre des efforts visant à rééquilibrer les finances de la province.

Le gouvernement réexamine aussi le commerce de l’alcool dans la province, y compris le monopole des Beer Stores, suite à des enquêtes du Toronto Star sur les intérêts et l’influence des grands brasseurs locaux et étrangers.

C’est d’ailleurs le Toronto Star qui a confirmé que le gouvernement avait demandé à la LCBO de suspendre son projet-pilote dans les supermarchés. Au grand dam des petits dépanneurs, la première ministre Kathleen Wynne a déjà rejeté l’idée de vendre de la bière et du vin dans les dépanneurs comme au Québec.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur