Page à Queen’s Park: une expérience qui change la perception de la politique


20 mai 2008 à 21h35

Rafael Lemmens-Chapdelaine n’a pas encore 14 ans, mais pendant trois semaines, il a joué dans la cour des grands. Sélectionné parmi des centaines de jeunes de 7e et 8e année, il est devenu page, à Queen’s Park. Et sa vision des politiciens a désormais légèrement changé…

«Il y a quelques mois, mon professeur d’anglais nous a présenté le programme de pages de l’assemblée législative. J’ai tout de suite été intéressé et ai décidé de postuler, afin de voir de plus près comment cela fonctionne à Queen’s Park. En plus, la politique m’intéresse: il y a beaucoup de choses que j’aimerais changer!»

Rafael est étudiant en 8e année au Collège français de Toronto. Mais ces trois dernières semaines, il a déserté les salles de classe pour se joindre aux députés et ministres, dans l’enceinte législative. À première vue, la tâche semble simple: les jeunes pages servent de messagers à la Chambre, apportant aux députés divers documents ou encore leur servant des verres d’eau.

Mais quand les pages ne sont pas dans la Chambre, ils rencontrent des personnalités comme le Premier ministre ou le Lieutenant-gouverneur, ou bien ils sont en classe, au parlement, pour y suivre des cours de processus législatif puis faire les devoirs de mathématiques que leur ont laissés leurs professeurs.

Alors parfois, la journée est bien longue: «Il faut être prêt chaque matin, en uniforme, à 8h15, et il nous arrive de rester à Queen’s Park jusqu’à 17h45. C’est ce qui me semble le plus difficile: la fatigue se fait sentir en fin de journée.»

Autre défi des pages: apprendre par coeur le nom des députés ainsi que leur affiliation politique et leur place dans l’assemblée, le nom des ministres, la composition des cabinets ministériels…

Mais une fois passée cette étape, le travail n’est pas très compliqué, assure Rafael. «Le plus dur, c’est de ne pas se perdre dans les couloirs de l’édifice!»

Dignement vêtu de son costume de page, Rafael a au moins appris une chose lors de cette expérience: l’habit ne fait pas le moine, et les politiciens qu’il croyait sérieusement engoncés dans leur habit de député montrent en Chambre un tout autre visage.

«J’ai été très surpris de constater que les députés n’écoutent pas leurs collègues lorsqu’ils parlent, qu’ils s’interpellent bruyamment ou qu’ils passent une bonne partie de leur temps à écrire des messages sur leurs téléphones cellulaires. Moi qui étais très nerveux au début à l’idée de rencontrer ces politiciens, je me suis vite relaxé en constatant qu’ils n’étaient pas stricts du tout. D’ailleurs, ils nous aiment bien, certains nous offrent même des chocolats.»

Malgré la cacophonie ambiante, Rafael a beaucoup aimé suivre les débats et se dit heureux d’avoir vécu cette expérience. Conclusion de cette aventure politique? «Il ne faut jamais hésiter à tenter quelque chose de nouveau!», s’exclame le jeune page.

Devenir page: mode d’emploi

Le Programme des pages de l’assemblée législative, à Queen’s Park, s’adresse aux élèves ontariens de 7e et 8e année qui ont d’excellents résultats scolaires (80% ou plus), participent activement à diverses activités parascolaires, s’intéressent à l’actualité et possèdent un grand sens des responsabilités.

Le stage dure de trois à six semaines. Durant cette période, les pages, qui ont obtenu un congé de l’école, participent au processus parlementaire. Ils servent de messagers à la Chambre, rencontrent des politiciens et des officiels, apprennent comment les lois sont élaborées et comment la province de l’Ontario est gouvernée.

Une vingtaine de jeunes de toute la province sont sélectionnés (à parité garçons/filles) parmi les centaines de dossiers que l’assemblée reçoit.

Plus d’informations au www.ontla.on.ca/web/home.do

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

De bouche à oreille, de retour pour une deuxième saison

De bouche à oreille
Nouveauté: des rencontres informelles au Coq of the Walk
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h53

Blague franco-ontarienne

Demain, 25 septembre, sera la Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce n’est pas un jour férié, comme la Fête nationale au Québec, mais...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h23

Des sondes japonaise et américaine vont ramener de la poussière d’astéroïde

astéroïde
De la haute voltige: la semaine dernière, la sonde japonaise Hayabusa 2 s'est approchée de l’astéroïde Ryugu pour larguer deux mini-robots.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 13h00

Un trésor à découvrir au Musée des beaux-arts de Montréal

MBAM
Resplendissantes enluminures de livres d’heures au MBAM
En lire plus...

23 septembre 2018 à 11h00

Témoignage aussi déchirant que nécessaire

Jonas Gardell
Au début des années 1980, le sida est considéré comme la maladie des homos, la nouvelle peste, voire la punition de Dieu.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 9h00

Quiz : Jean-Paul 1er

23 septembre
Vrai ou Faux: Jean-Paul 1er demeure, à ce jour, le dernier pape de nationalité italienne? Et d'autres questions sur ce pape assez spécial.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 7h00

Difficile retour à la vie civile après l’Afghanistan

L'Aquilon
Le capitaine Jocelyn Démétré a écrit son histoire pour exorciser ses démons
En lire plus...

22 septembre 2018 à 11h00

Les écoles des Franco-Colombiens coûtent trop cher?

Après un procès lancé en 2013 et un appel qui s’est soldé en juillet par une défaite, l’ultime recours est la Cour suprême du...
En lire plus...

22 septembre 2018 à 9h00

Crêpe Street, le vendeur de crêpes itinérant à Toronto

food truck
Le camion Crêpe Street, crée par un jeune Français et sa compagne torontoise, sillonne les rues de Toronto depuis deux mois.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 13h00

Une croisée des mots pancanadienne à Toronto

Bibliothèque de Yorkville
Blaise Ndala le 18 octobre à la Bibliothèque de référence, puis à Didier Leclair le 15 novembre à Yorkville.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 11h25

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur