On est plus de 600 000

Définition inclusive de la francophonie ontarienne

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement de l’Ontario a actualisé récemment les données du recensement fédéral de 2011 en tenant compte de sa nouvelle Définition inclusive de la francophonie (DIF).

Entre 2006 et 2011, lit-on dans le site de l’Office des affaires francophones, l’Ontario a dépassé la barre des 600 000 francophones, la province comptant maintenant
611 500 Franco-Ontariens.

Comparés aux chiffres de 2006, c’est une augmentation de 28 805. Les francophones représentent cependant toujours 4,8% de la population ontarienne, la même proportion qu’en 2006.

Cette proportion varie d’une région à l’autre. La population francophone est bien représentée dans le Nord-Est, où presque une personne sur quatre est francophone (23,4%) et dans l’Est ontarien, où une personne sur six est francophone (15,4%). La proportion de francophones dans le Centre, le Sud-Ouest et le Nord-Ouest oscille entre 2,1% et 3,4%.

Le nombre de francophones a crû le plus rapidement dans le Centre et l’Est, respectivement de 9,8% et 6,5%. Le Sud-Ouest a aussi vu sa population augmenter (2,2%). C’est la population francophone du Nord-Ouest et du Nord-Est qui a diminué: de 7,1% et 2,7% respectivement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La grande majorité des francophones vivent dans les régions de l’Est, du Centre et du Nord-Est de l’Ontario. En effet, quatre Franco-Ontariens sur dix (42,2%) demeurent dans l’Est ontarien, trois sur dix (30%) habitent le Centre et deux sur dix (20,8%) se retrouvent dans le Nord-Est.

Les francophones constituent une communauté urbaine. En 2011, plus d’un Franco-Ontarien sur quatre vit à Ottawa (25,2%) et près d’un sur dix à Toronto (9,7%). Ces villes, ainsi que leurs banlieues, ont été témoins des augmentations les plus importantes de francophones entre 2006 et 2011.

Par exemple, la population francophone du Grand Toronto (incluant Toronto, Durham, Halton, Peel et York) est passée de 110 265 (ou 2,0% de sa population totale) en 2006 à 124 875 (2,1%) en 2011.

La communauté franco-ontarienne est un peu plus âgée que l’ensemble des Ontariens. L’âge médian de la population générale est de 40,1 ans, celui des francophones est de 44 ans. Les francophones du Centre de l’Ontario sont plus jeunes que ceux du Sud-Ouest et du Nord-Ouest.

Le français continue d’être parlé à la maison par plus de la moitié des personnes ayant le français comme langue maternelle. En 2011, 53,8% d’entre eux utilisaient plus souvent le français à la maison. Ce sont les francophones du Sud-Ouest qui sont les moins susceptibles d’utiliser le français à la maison.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En Ontario, la majorité des couples avec enfant(s) – dont l’un des parents est francophone – est exogame. C’est-à-dire qu’un des parents est francophone et que l’autre ne l’est pas. À la grandeur de la province, plus de deux couples sur trois (68,3%) sont exogames.

Renseignements

http://www.ofa.gov.on.ca/fr/franco-recensement-2011.html

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur