Nouvelle grille de programmation éclectique à CHOQ-FM

La radio est toujours ouverte à de nouveaux bénévoles, émissions, partenaires

Zaahirah Atchia, directrice générale de CHOQ FM (à gauche) et des bénévoles. Guillaume Lorin et Thierno Soumare (à droite).
Partagez
Tweetez
Envoyez

Des contenus informationnels, éducatifs, divertissants, beaucoup de musique: CHOQ-FM 105.1 revient avec de nouvelles émissions francophones, toutes aussi variées les unes que les autres, pour la saison 2019-20.

Jeudi dernier, la radio communautaire francophone du Grand Toronto a enregistré un forum présentant son nouveau contenu.

L’objectif de la soirée consistait également à lancer un appel à celles et ceux qui souhaiteraient devenir des partenaires de CHOQ ou y animer des émissions à titre bénévole.

La soirée de lancement a rassemblé une vingtaine de personnes.

Beaucoup de variétés

Pour cette nouvelle saison, déjà en ondes, Guillaume Lorin, responsable de la programmation, explique que la nouvelle grille «met encore une fois un accent sur la diversité, sur la francophonie», car «Toronto est un microcosme de la francophonie sous toute ses formes».

Six nouvelles émissions font leur apparition, comme La tech pour les nuls, diffusée les jeudis à midi. Othalia Dohe Bruce viendra nous expliquer les grands phénomènes technologiques contemporains.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Du contenu littéraire est également diffusé les jeudis à 19h avec l’émission Espace littéraire présentée par Simon Pierre Bessala, diplômé de l’École supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et la Communication.

Amos Yao Sani anime 60 minutes pour l’autre Afrique qui, «basée sur des faits scientifiques, invite à la découverte, au dialogue». Tous les dimanches à 17h, vous avez l’occasion de découvrir «l’Afrique qui n’est pas connue, celle qui n’est pas rêvée, celle qui a été oubliée».

Pour les amateurs de musique, Ici Indie, chaque mardi à 18h avec Jo Proulx, s’intéresse aux artistes indépendants. Et Solénoïde, avec Olivier Lehoux le lundi à 22h, porte sur «la transversalité musicale».

Vous pouvez également vous déhancher sur de la musique francophone rock le samedi à 20h, avec Attache ta tuque avec d’la broche présentée par Carl Monette.

«Catalyseur économique»

«Notre mission est de donner une voix, un espace et des outils aux francophones et francophiles du Grand Toronto pour soutenir leur enrichissement culturel et leur développement socio-économique», précise Zaahirah Atchia, directrice générale de CHOQ.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour cette année, elle insiste sur une des orientations de la radio comme «catalyseur économique de la région» afin «d’offrir des solutions innovatrices aux commerces locaux sur l’ensemble de nos plateformes».

Aussi, pour cette nouvelle saison, six priorités: développer l’attractivité de leur contenu audio et audiovisuel, réaliser des «feedback bimensuel» sur les émissions en cours, mettre en place des rendez-vous audiovisuels, intégrer des écoles dans leur programmation et faire plus de micros-trottoirs.

Toutes ces idées sont en cours de réalisation. Zaahirah Atchia l’affirme: «vous allez pouvoir voir les résultats dans les prochains mois».

Un tournant décisif

Christian Martel, père fondateur et premier directeur de la radio, est ravi de l’évolution de CHOQ.

«Je suis très heureux d’être ici ce soir, de voir le beau studio, de voir l’équipe de programmation de cette année. Je suis très très fier de voir l’évolution de la radio.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Christian Martel.

Surtout, il semble que la radio a pris un tournant décisif depuis l’arrivée de Zaahirah Atchia.

«La structure connait un redressement financier massif depuis 2016 et enchaîne avec un surplus pour une 2e année consécutive en 2017. La Coopérative radiophonique de Toronto a aussi reçu, en 2016, le prix du Lauréat d’excellence collectif institutionnel du Conseil de la Coopération de l’Ontario.»

Arrivée en juin 2015 comme chargée commerciale, elle a finalement été promue directrice générale en 2016.

Mais cette année a été «particulièrement difficile» du fait d’un «recul important au niveau des recettes publicitaires gouvernementales».

Toutefois, la directrice générale et son équipe n’ont pas lâché l’affaire. «Nous avons su relever ces défis grâce à notre créativité, notre dynamisme et notre combattivité. Nous avons, entre autres, diversifié notre offre de services pour diversifier davantage nos sources de revenus.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une radio qui rassemble

CHOQ se veut être un lieu de partage et de rassemblement pour les francophones et francophiles.

C’est ce que met en avant Christian Martel: «La francophonie n’a pas un quartier spécifique. Nous sommes éparpillés partout dans la ville. Donc, on a besoin d’avoir des organismes comme CHOQ-FM pour rassembler les francophones dans le Grand Toronto.»

La radio rassemble non seulement les jeunes avec des ateliers ponctuels, mais aussi, les aînés! Celle-ci a lancé en mai le projet Ma radio viduelle.

Cette initiative «permet de pouvoir donner de la lumière aux aînés», explique Thierno Soumare, animateur et responsable technique et évènementiel de CHOQ-FM. «Cela leur permet de venir à la radio, de pouvoir se former en audiovisuel pour qu’ils puissent être des acteurs de la radio, même dans leur quotidien. On a fait beaucoup d’émissions cette année, on est allé un peu partout pour présenter ce programme.»

Une équipe avant tout

Si CHOQ a su relever de nombreux défis, c’est surtout grâce à son équipe composée de plus de 17 personnes, majoritairement bénévoles.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Ensemble on est fort, si on avance collectivement, en respectant le même plan stratégique», souligne la directrice générale.

D’ailleurs, si vous souhaitez faire partie de cette famille, vous êtes les bienvenus, car CHOQ est toujours à la recherche de bénévoles et de partenaires. «Il y a toujours de la place dans notre grille de programmation pour d’autres personnes, d’autres voix», affirme Christian Martel.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur