Nouveaux investissements dans le postsecondaire francophone

Partagez
Tweetez
Envoyez

Lundi dernier, le gouvernement ontarien a annoncé une nouvelle série d’investissement en corrélation avec l’enseignement en français en Ontario. Ce soutien financier supplémentaire s’adresse aux étudiants du postsecondaire qui suivent des programmes dans les collèges et universités de la province.

En conférence de presse à l’Université d’Ottawa ce lundi, la ministre déléguée aux Affaires francophones Madeleine Meilleur a souligné l’importance de cette nouvelle annonce de son gouvernement: «Nous continuons sur la lancée du gouvernement ontarien qui est déterminé à améliorer les soutiens spécialisés destinés aux 16 700 étudiants francophones de niveau postsecondaire de l’Ontario.»

Une analyse corroborée par son collègue du gouvernement Chris Bentley, ministre de la Formation et des Collèges et Universités: «Notre investissement veille à ce que les étudiants francophones bénéficient de bien plus de possibilités d’accès à des études de haute qualité en langue française dans les établissements d’enseignement postsecondaire francophones et bilingues de l’Ontario.»

Dans les chiffres, ce nouveau geste du gouvernement provincial représentera un investissement de 5,7 millions $ dans le cadre du Programme d’accès aux perspectives d’avenir, soit une hausse de 38% par rapport à 2003-2004.

Des fonds dont la principale utilité sera de financer des programmes d’établissements qui améliorent l’accès des francophones à l’éducation en français.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il sera notamment question de favoriser la multiplication du nombre de cursus disponibles dans les universités bilingues et les collèges.

Sur un plan plus global, cet investissement supplémentaire porte à 57,7 millions $ – selon les données de 2006-2007 – l’investissement total du gouvernement ontarien en terme de soutien aux établissements postsecondaires francophones.

Un chiffre qui représente une augmentation de 38% par rapport aux montants alloués sur la période 2003-2004, et qui, ajouté aux investissements fédéraux, porte à près de 70 millions $ la réserve financière allouée aux collèges et universités bilingues ontariens.

L’Université d’Ottawa recevra pour sa part une importante partie du montant disponible, à savoir 28,2 millions $. Une subvention qui a pratiquement doublé en quatre ans, pour la plus grande satisfaction de son président Gilles Patry: «L’Université d’Ottawa est ravie de l’annonce faite aujourd’hui et des contributions continues du gouvernement ontarien aux programmes et services destinés aux Franco-ontariens, Nous nous réjouissons à l’idée de travailler en collaboration avec les ministères et le gouvernement pour établir de meilleurs soutiens à long terme afin de favoriser l’accès des francophones de l’Ontario à l’éducation postsecondaire.»

Par ailleurs, la Cité collegiale, autre établissement renommé de l’Ontario français, se verra appuyée à hauteur de 10,9 millions $ dans ses projets. Le Collège d’Alfred, à l’est d’Ottawa, recevra quant à lui 390 000$ cette année.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur