Nouveau programme minier à Boréal

Partagez
Tweetez
Envoyez

En plus de son programme Technologie du génie de construction (civil et minier), le Collège Boréal va offrir un programme Techniques de prospection et d’exploration minière à Sudbury à compter de janvier 2015.

Ce programme de deux ans, qui mène à l’obtention d’un Diplôme d’études collégiales de l’Ontario, a pour but de préparer l’étudiant ou l’étudiante à travailler dans le domaine de la prospection et de l’exploration minière.

Il traite de diverses fonctions reliées à ces activités minières dans des chantiers comme les mines souterraines ou à ciel ouvert. Selon le domaine, que ce soit l’étape d’exploration, le développement ou l’exploitation, les tâches varient de la préparation de projets d’exploration, de levées géologiques, la supervision de forage, jusqu’à superviser l’abattage du minerai.

Les techniciens ou techniciennes en prospection et exploration minière effectuent leur travail sous la supervision de géologues, d’ingénieurs-géologues et de responsables de chantier. Ils travaillent en collaboration avec des personnes chargées des activités de forage ou de levés, d’un responsable de chantier, des mineurs et des dynamiteurs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«L’offre de ce programme témoigne, une fois de plus, que le Collège Boréal s’engage à offrir une variété de formations axées sur les besoins du marché du travail», a commenté le président du Collège, Pierre Riopel. Nous sommes fiers d’appuyer le secteur de l’exploitation minière en formant une main-d’oeuvre qualifiée.»

Brian Vaillancourt, le doyen de l’École de l’environnement et des richesses naturelles du Collège, indique que «l’exploitation minière a toujours eu un impact énorme sur l’économie du Grand Sudbury et dans plusieurs communautés du Nord de l’Ontario. Nous sommes fiers de contribuer au développement économique de toutes ces régions.»

La production minière de l’Ontario s’évaluait à 9,8 milliards $ en 2013, représentant ainsi 23% du PIB national. En 2013, 26 000 Ontariens étaient employés directement par le secteur minier, et 50 000 autres dans les industries connexes de la fabrication et de la transformation.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur