Notre tofu ne contient pas d’OGM

La majorité du soya génétiquement modifié est destinée aux animaux d'élevage. (Photo: Jedimaster | Dreamstime)


16 octobre 2017 à 8h00

Sur d’innombrables sites internet, le tofu est présenté comme un aliment préparé avec du soya génétiquement modifié. Le raisonnement est le suivant: puisque la grande majorité du soya cultivé dans le monde serait génétiquement modifié, le tofu contiendrait inévitablement des OGM.

Toutefois, la réalité est tout autre.

Graines noires ou jaunes

Sur le site d’information OGM Québec du gouvernement provincial, on peut lire que 78% des cultures mondiales de soya étaient génétiquement modifiées, en 2016.

C’est une proportion considérable, mais ça ne signifie pas pour autant que du soya génétiquement modifié se retrouve dans le tofu ou d’autres aliments à base de soya qui sont vendus en épicerie.

En réalité, le soya génétiquement modifié, cultivé et commercialisé au Canada, est un type de soya dit à graines noires. Il est principalement destiné à l’alimentation des animaux d’élevage et, dans une moindre mesure, à l’industrie de la transformation alimentaire qui l’utilise sous forme d’ingrédients.

Par exemple, la lécithine de soya est couramment utilisée dans la fabrication de muffins, craquelins et barres de chocolat et autres produits.

Quant au soya destiné à l’alimentation humaine et qui sert à la fabrication de produits «frais» comme le tofu, le tempeh et le lait de soya, il s’agirait d’une autre variété de semences, soit le soya à graines jaunes.

Or, selon les données récoltées par l’organisme Vigilance OGM qui traque la présence d’OGM du champ à l’assiette, on ne cultiverait pas de soya jaune génétiquement modifié au Canada et on n’en commercialiserait pas non plus.

Mentions sur les emballages

Même si le tofu ne contient pas d’OGM, au Canada, les fabricants de tofu ont bien compris que certains consommateurs pensent le contraire. Ils savent aussi que certains ne veulent pas en consommer pour des raisons éthiques ou environnementales.

C’est pourquoi, bien que l’étiquetage des OGM ne soit pas obligatoire, la grande majorité des fabricants apposent la mention «sans OGM» sur leur emballage. La loi canadienne permet l’utilisation de cette mention commerciale volontaire, à condition que l’information fournie sur l’étiquette soit véridique, non trompeuse, claire et factuelle.

La certification biologique, qu’on retrouve fréquemment sur les emballages de tofu, signifie elle aussi que le produit est sans OGM, puisque ce type d’agriculture interdit l’usage des semences génétiquement modifiées.

Donc…

Le tofu ne contient pas d’OGM au Canada.

La grande majorité du soya génétiquement modifié est destinée aux animaux d’élevage et, dans une moindre proportion, à l’industrie de la transformation alimentaire qui l’utilise sous forme d’ingrédients dans des aliments transformés.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Palmes académiques à la dame du ravin

Josette Bouchard Palmes académiques
Josette Bouchard, enseignante d'histoire et de géographie à la Toronto French School
En lire plus...

16 février 2018 à 12h12

Une campagne de sociofinancement pour l’album de Kyris

Affiche de sociofinancement premier album Kyris
Kyris n’en est pas à son premier projet, mais celui-ci, il le fait seul. La semaine dernière, ce chanteur-auteur-compositeur français établi à Toronto a...
En lire plus...

16 février 2018 à 11h00

«On parle comme des enfants analphabètes»

Roxann Guerrette
Les propos d’une étudiante acadienne enflamme le web
En lire plus...

16 février 2018 à 10h00

Maître Alexandre Blanchard

Alexandre Blanchard avocat
Dans la région de Toronto, il y a un grand nombre de juristes d’expression française. Cette semaine, je vous présente Maître Alexandre Blanchard. Depuis...
En lire plus...

16 février 2018 à 9h00

Irrigation sur commande pour réduire la consommation d’eau

Jared Stoochnoff AgInnovation
Il faut beaucoup de travail, et beaucoup d’eau, pour produire des arbres et des arbustes sains pour le secteur des plantes ornementales du Canada....
En lire plus...

16 février 2018 à 7h00

Objectif: une présence constante des langues officielles sur la place publique

Raymond Theberge CLO
La vision du nouveau CLO Raymond Théberge
En lire plus...

15 février 2018 à 10h00

L’épaulard capable d’apprendre des mots

Épaulard
Épaulards, baleines et dauphins utilisent une variété de sons pour communiquer entre eux
En lire plus...

15 février 2018 à 9h00

Le Roundup aussi cancérigène que l’amiante? On le saurait!

colza_Côte-d'Or_Bourgogne, Roundup, glyphosate
Si cet herbicide était aussi dangereux, on en aurait de meilleures preuves
En lire plus...

15 février 2018 à 7h00

Les écoles laïques réclament des règles d’admission «cohérentes» pour les écoles catholiques

Un Valentin qui n'est pas une déclaration d'amour...
En lire plus...

14 février 2018 à 16h24

Une chanson anglo-franco pour la Saint Valentin

Pour écrire Paris Amoureux, Mackenzie Kristjon a fait appel à la comédienne Iris Gardet-Hadengue
En lire plus...

14 février 2018 à 10h31

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur