Notre tofu ne contient pas d’OGM

La majorité du soya génétiquement modifié est destinée aux animaux d'élevage. (Photo: Jedimaster | Dreamstime)


16 octobre 2017 à 8h00

Sur d’innombrables sites internet, le tofu est présenté comme un aliment préparé avec du soya génétiquement modifié. Le raisonnement est le suivant: puisque la grande majorité du soya cultivé dans le monde serait génétiquement modifié, le tofu contiendrait inévitablement des OGM.

Toutefois, la réalité est tout autre.

Graines noires ou jaunes

Sur le site d’information OGM Québec du gouvernement provincial, on peut lire que 78% des cultures mondiales de soya étaient génétiquement modifiées, en 2016.

C’est une proportion considérable, mais ça ne signifie pas pour autant que du soya génétiquement modifié se retrouve dans le tofu ou d’autres aliments à base de soya qui sont vendus en épicerie.

En réalité, le soya génétiquement modifié, cultivé et commercialisé au Canada, est un type de soya dit à graines noires. Il est principalement destiné à l’alimentation des animaux d’élevage et, dans une moindre mesure, à l’industrie de la transformation alimentaire qui l’utilise sous forme d’ingrédients.

Par exemple, la lécithine de soya est couramment utilisée dans la fabrication de muffins, craquelins et barres de chocolat et autres produits.

Quant au soya destiné à l’alimentation humaine et qui sert à la fabrication de produits «frais» comme le tofu, le tempeh et le lait de soya, il s’agirait d’une autre variété de semences, soit le soya à graines jaunes.

Or, selon les données récoltées par l’organisme Vigilance OGM qui traque la présence d’OGM du champ à l’assiette, on ne cultiverait pas de soya jaune génétiquement modifié au Canada et on n’en commercialiserait pas non plus.

Mentions sur les emballages

Même si le tofu ne contient pas d’OGM, au Canada, les fabricants de tofu ont bien compris que certains consommateurs pensent le contraire. Ils savent aussi que certains ne veulent pas en consommer pour des raisons éthiques ou environnementales.

C’est pourquoi, bien que l’étiquetage des OGM ne soit pas obligatoire, la grande majorité des fabricants apposent la mention «sans OGM» sur leur emballage. La loi canadienne permet l’utilisation de cette mention commerciale volontaire, à condition que l’information fournie sur l’étiquette soit véridique, non trompeuse, claire et factuelle.

La certification biologique, qu’on retrouve fréquemment sur les emballages de tofu, signifie elle aussi que le produit est sans OGM, puisque ce type d’agriculture interdit l’usage des semences génétiquement modifiées.

Donc…

Le tofu ne contient pas d’OGM au Canada.

La grande majorité du soya génétiquement modifié est destinée aux animaux d’élevage et, dans une moindre proportion, à l’industrie de la transformation alimentaire qui l’utilise sous forme d’ingrédients dans des aliments transformés.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Simon Jalbert: une idée à la minute

À 28 ans, Simon Jalbert a déjà cinq entreprises à son actif. Le fondateur de Traction House, spécialisée dans le marketing ciblé, fait le...
En lire plus...

15 octobre 2018 à 14h30

Élections scolaires: nos candidates et candidats

élections municipales et scolaires
Voici la liste des candidates et candidats aux élections scolaires du 22 octobre 2018 dans chacune des circonscriptions, ou régions, de nos deux conseils...
En lire plus...

15 octobre 2018 à 11h00

Gilles Archambault a tenu un journal intime de citations

En toute reconnaissance
Depuis une cinquantaine d’années, Gilles Archambault a inscrit des phrases (citations) dans un carnet bleu, sur des thèmes qui lui sont chers.
En lire plus...

15 octobre 2018 à 8h00

Wanda Plus TV: promouvoir la culture africaine

Wanda Plus TV
Créée à l'initiative de José Ndzeno, Wanda Plus TV est la nouvelle chaîne torontoise dédiée à la promotion de la culture africaine.
En lire plus...

14 octobre 2018 à 15h30

Luc de Larochellière de retour sur scène avec son groupe original

Luc de Larochellière
En 1988, le chanteur Luc de Larochellière sortait Amère America, qui allait devenir disque d’or. Luc de Larochellière en célèbre le 30e anniversaire en...
En lire plus...

14 octobre 2018 à 13h00

Littérature de la confrontation

Qui a tué mon père
Qui a tué mon père. Édouard Louis ne pose pas une question, il accuse. À 25 ans, l'auteur a publié trois romans autobiographiques traduits...
En lire plus...

14 octobre 2018 à 9h00

Quiz: 1968, année inoubliable

quiz
1968 est une année riche en événements. Vous rappelez vous de tout ?
En lire plus...

14 octobre 2018 à 7h00

Le « cohousing » en marche à Winnipeg

habitat groupé
Le « cohousing » regroupe des familles, des couples ou des personnes seules autour d’une «maison commune», où ils partagent des services d’usage courant....
En lire plus...

13 octobre 2018 à 15h30

Les producteurs laitiers canadiens sacrifiés ?

Johnny Gallant
Les producteurs laitiers du Canada n’ont pas mis longtemps à réagir aux modalités de l’accord avec les États-Unis et le Mexique qui, s’il est...
En lire plus...

13 octobre 2018 à 12h00

Port du voile: pour vivre sans se cacher

musulmane
Lorsqu’elle a choisi de porter le voile, Loubna Dabet a senti que la France lui imposait une façon de vivre qui ne lui convenait...
En lire plus...

13 octobre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur