Un verre d’alcool par jour, y a rien là

verre

La différence d’impact entre zéro verre et un verre est tellement minime qu’elle ne mérite pas de devenir le message central d’une méta-analyse de cette ampleur. (Photo: Jarmoluk / Pixabay)


10 septembre 2018 à 7h00

À la fin du mois d’août, une recherche faisait le tour du monde avec des manchettes on ne peut plus éloquentes: un seul verre d’alcool par jour, c’est déjà dangereux pour la santé.

Mais si les chercheurs ont effectivement écrit que «le niveau de consommation qui minimise les pertes de santé est de zéro», on constate qu’en fait, leur propre recherche ne dit pas tout à fait ça.

Publiée le 23 août dans la revue médicale The Lancet, leur recherche est pourtant solide: il s’agit d’une méta-analyse, c’est-à-dire une étude qui passe en revue les autres études publiées sur le sujet. En l’occurrence, pas moins de 700 études réalisées à travers le monde sur l’impact de la consommation d’alcool entre 1990 et 2016, impliquant des millions de personnes.

Consommation excessive…

Les conclusions générales de cette méta-analyse n’étonnent pas: la consommation excessive d’alcool accroît bel et bien le risque de nombreux problèmes, allant de la haute pression sanguine jusqu’au cancer du foie en passant par des pertes de mémoire (on répertorie 23 «troubles de santé» au total).

Le problème réside dans l’attention qui a été accordée à l’affirmation «un seul verre par jour, c’est trop». Une affirmation qui n’est pas le résultat d’exagérations des médias: c’est ce qu’on peut lire dans le communiqué de presse («il n’existe pas de niveau sécuritaire d’alcool») et dans la recherche elle-même.

… vs consommation modérée

Cette affirmation est reliée au tableau suivant:

DDR-verre-alcool-graphique

Bien que ce tableau montre clairement un lien entre l’augmentation du nombre de verres quotidiens (la ligne horizontale) et l’augmentation du risque de «troubles reliés à l’alcool» (la ligne verticale), il montre aussi que l’augmentation du risque, entre ceux qui consomment zéro verre et ceux qui consomment un verre quotidiennement, est invisible à l’oeil nu.

Les auteurs parlent d’une augmentation du risque de 0,5% quand on passe de zéro à un verre par jour. Ainsi, si on se réfère à leurs calculs, sur chaque groupe de 100 000 personnes, cela se traduirait par 4 personnes de plus (de 914 à 918 personnes, pour être exact) qui subiraient un des troubles de santé recensés, sur un an. Ou 400 de plus pour chaque groupe de 10 millions de personnes.

Pas faux, mais très exagéré

Bien qu’il ne soit pas faux de dire que «le niveau de consommation qui minimise les pertes de santé est de zéro», la différence d’impact entre zéro verre et un verre est tellement minime qu’elle ne mérite pas de devenir le message central d’une méta-analyse de cette ampleur.

Les chercheurs ont dégagé bien davantage de données sur les impacts de la consommation excessive d’alcool.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Nationalisme ≠ suprémacisme

11 novembre 2018
Donald Trump s’est proclamé «nationaliste», le mois dernier, alors que pour Emmanuel Macron, le patriotisme est «l'exact contraire» du nationalisme, une «trahison»...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 17h25

Un ex-Témoin de Jéhovah raconte

secte religion
Gaëtan a été élevé parmi les Témoins de Jéhovah. À 24 ans, suite à une sévère dépression, il quitte le mouvement. C’est le début...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 9h00

Des médecins opposés aux trous de balles dans leurs patients

tuerie
La NRA vient apparemment de décider que c’était une bonne idée de s’attaquer aux médecins.
En lire plus...

13 novembre 2018 à 7h00

Des francophones bien vivants et qui le disent

Francophones hors Québec
Même, L’itinéraire, le magazine montréalais des itinérants, s’intéresse aux francophones hors Québec.
En lire plus...

12 novembre 2018 à 17h05

Les meilleures façons de tuer la francophonie ontarienne

Ne pas faire de la place aux jeunes, aux immigrants et aux francophiles est un bon moyen de ne pas intéresser les gens à...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 14h10

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur