Un verre d’alcool par jour, y a rien là

verre

La différence d’impact entre zéro verre et un verre est tellement minime qu’elle ne mérite pas de devenir le message central d’une méta-analyse de cette ampleur. (Photo: Jarmoluk / Pixabay)


10 septembre 2018 à 7h00

À la fin du mois d’août, une recherche faisait le tour du monde avec des manchettes on ne peut plus éloquentes: un seul verre d’alcool par jour, c’est déjà dangereux pour la santé.

Mais si les chercheurs ont effectivement écrit que «le niveau de consommation qui minimise les pertes de santé est de zéro», on constate qu’en fait, leur propre recherche ne dit pas tout à fait ça.

Publiée le 23 août dans la revue médicale The Lancet, leur recherche est pourtant solide: il s’agit d’une méta-analyse, c’est-à-dire une étude qui passe en revue les autres études publiées sur le sujet. En l’occurrence, pas moins de 700 études réalisées à travers le monde sur l’impact de la consommation d’alcool entre 1990 et 2016, impliquant des millions de personnes.

Consommation excessive…

Les conclusions générales de cette méta-analyse n’étonnent pas: la consommation excessive d’alcool accroît bel et bien le risque de nombreux problèmes, allant de la haute pression sanguine jusqu’au cancer du foie en passant par des pertes de mémoire (on répertorie 23 «troubles de santé» au total).

Le problème réside dans l’attention qui a été accordée à l’affirmation «un seul verre par jour, c’est trop». Une affirmation qui n’est pas le résultat d’exagérations des médias: c’est ce qu’on peut lire dans le communiqué de presse («il n’existe pas de niveau sécuritaire d’alcool») et dans la recherche elle-même.

… vs consommation modérée

Cette affirmation est reliée au tableau suivant:

DDR-verre-alcool-graphique

Bien que ce tableau montre clairement un lien entre l’augmentation du nombre de verres quotidiens (la ligne horizontale) et l’augmentation du risque de «troubles reliés à l’alcool» (la ligne verticale), il montre aussi que l’augmentation du risque, entre ceux qui consomment zéro verre et ceux qui consomment un verre quotidiennement, est invisible à l’oeil nu.

Les auteurs parlent d’une augmentation du risque de 0,5% quand on passe de zéro à un verre par jour. Ainsi, si on se réfère à leurs calculs, sur chaque groupe de 100 000 personnes, cela se traduirait par 4 personnes de plus (de 914 à 918 personnes, pour être exact) qui subiraient un des troubles de santé recensés, sur un an. Ou 400 de plus pour chaque groupe de 10 millions de personnes.

Pas faux, mais très exagéré

Bien qu’il ne soit pas faux de dire que «le niveau de consommation qui minimise les pertes de santé est de zéro», la différence d’impact entre zéro verre et un verre est tellement minime qu’elle ne mérite pas de devenir le message central d’une méta-analyse de cette ampleur.

Les chercheurs ont dégagé bien davantage de données sur les impacts de la consommation excessive d’alcool.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

C’est mon opinion : fromages et vin rouge ne font pas bon ménage

Vin et fromage
Pourquoi ne pas marier un vin blanc sec dont l’acidité tranchera le gras du fromage?
En lire plus...

17 septembre 2018 à 9h00

Connaissez-vous Rudolf Steiner ?

anthroposophie
Des fermiers travaillent en biodynamie, sous-discipline de l'anthroposophie: une pseudo-science.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur