Nécropole ou livre ouvert d’Histoire

Partagez
Tweetez
Envoyez

Créé en 1850, la Nécropole de Toronto est non seulement le lieu de sépulture d’éminents Canadiens mais également un jardin et un lieu architectural. Dimanche passé, la Société d’histoire de Toronto a inauguré sa saison d’Historitours par une visite de cette Nécropole, où il reste encore de la place.

La Nécropole de Toronto est un des plus anciens cimetières de la Ville Reine. Son entrée, à l’extrémité est de la rue Winchester, est un exemple d’architecture gothique victorienne.

C’est d’ailleurs sous le règne de la reine Victoria, en deuil de son mari le prince Albert, que les cimetières sont devenus des jardins, voire des parcs.

Aujourd’hui au centre-ville, la Nécropole était située dans une banlieue lointaine de Toronto en 1850. Au fil des ans, elle a accueilli les dépouilles d’éminents Canadiens tels que le premier maire de Toronto, William Lyon Mackenzie, le journaliste George Brown et l’athlète Ned Hanlan.

Plus récemment, Jack Layton, ancien chef du NPD, y a fait son entrée.

Layton est le seul qui a droit à un monument bilingue, voire trilingue: français, anglais et chinois; son titre apparaît d’abord en français (Chef du NPD). Notre guide Gilles Huot, qui est coprésident de la Cabbagetown Preservation Association, a précisé que le buste de Jack Layton est l’œuvre de son épouse Olivia Chow.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

M. Huot a truffé ses présentations de petites perles d’information. Ainsi, nous avons appris que vers la fin du XIXe siècle certains monuments étaient fabriqués en zinc et qu’on pouvait les commander par catalogue. Il a aussi précisé que certains monuments reflètent parfois plus le portefeuille du défunt que son importance.

On nous a signalé le dernier repos de deux célèbres Torontois de la communauté noire. D’abord Thornton Blackburn (1812-1890), un esclave qui a eu l’idée de créer le premier taxi à Toronto. Puis Anderson Ruffin Abbott (1837-1913) qui fut le premier médecin noir à Toronto.

Je disais en intro qu’il reste encore de la place dans la Nécropole… si vous avez des sous. Un lot coûte 9 330 $ et une niche simple se vend 3 550 $. Frais d’inhumation en sus.

Le prochain Historitour de la Société d’histoire de Toronto (SHT) aura lieu le dimanche 25 mai et portera sur le Parc historique de la rivière Humber, plus précisément sur le sentier des autochtones.

D’ici là, la SHT offre une causerie le mercredi 14 mai à 19 heures, à l’Alliance française de Toronto, campus du 95 Sheppard Ouest. Pascal Arsenault développera trois thèmes: la nature, les saveurs et la culture des Îles de la Madeleine.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur