Naissance du premier Blanc qui décrira les chutes Niagara

Il y a 380 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

«La plus belle et tout ensemble la plus effroyable Cascade qui soit dans l’Univers!». C’est en ces termes que Louis Hennepin décrit les chutes Niagara le 7 août 1679. Dans un ouvrage intitulé Nouvelle découverte d’un très grand pays situé dans l’Amérique entre le Nouveau Mexique et la Mer Glaciale (1697), Hennepin précise que «les eaux, qui tombent de cette grande hauteur, écument et bouillonnent de la manière du monde la plus épouvantable».

Mais qui est Louis Hennepin? Il s’agit d’un missionnaire né le 12 mai 1626 à Ath (Belgique). Ce franciscain récollet demande à ses supérieurs de l’envoyer en mission. Son vœu est exaucé en 1675 lorsqu’il s’embarque pour le Canada. Il s’acquitte de diverses missions pastorales et, en 1678, il accompagne René-Robert Cavelier de La Salle lors d’une expédition dans la région des Grands Lacs, en route vers l’Illinois.

L’expédition s’arrête aux chutes Niagara et c’est là que La Salle bâtit son navire Le Griffon pendant que Hennepin décrit la fameuse «effroyable cascade».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Louis Hennpin décrit l’endroit comme un «grand et prodigieux Saut, dont la chute d’eau est tout à fait surprenante. Il n’a pas son pareil dans tout l’Univers. (…) La chute de cet incomparable Saut est composée de deux grandes nappes d’eau, et de deux cascades avec une Isle au milieu. Les eaux, qui tombent de cette grande hauteur, écument et bouillonnent de la manière du monde la plus épouvantable. Elles font un bruit terrible, plus fort que le tonnerre. Quand le vent souffle au Sud, on entend cet effroyable mugissement à plus de quinze lieues.» Le mot Niagara viendrait du mot amérindien «Onguiaahra», devenu «Ongiara» (tonnerre d’eau), puis Niagara.

Hennepin est avec La Salle lorsque ce dernier fonde le Fort Crève-Cœur (Illinois). Il explore le Mississippi supérieur et découvre des chutes auxquelles il donne le nom de Saint-Antoine (sur le site actuel de Minneapolis, Minnesota). Continuant son voyage, il est capturé par des Sioux, chez lesquels il vit jusqu’à ce qu’il soit retrouvé par des Français qui explorent la région du lac Supérieur.

Après son retour en Europe (1683), le père Hennepin publie un compte rendu de ses voyages, que certains historiens considèrent comme un plagiat des récits de La Salle, et dans lequel il s’attribue en outre la découverte de l’embouchure du Mississippi. Louis Hennepin est décédé entre 1701 et 1705. Une école élémentaire porte son nom à Niagara Falls.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur