Naissance du hockeyeur Claude Larose

Il y a 65 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est sans doute à Hearst que le nom de Claude Larose résonne avec le plus fierté. Et pour cause, puisqu’il est le premier hockeyeur de cette petite ville du Nord ontarien à avoir joué dans la Ligue nationale de hockey. Le Centre récréatif de Hearst a d’ailleurs été rebaptisé en l’honneur de Claude Larose en 2001.

Né le 2 mars 1942 à Hearst, Claude David Larose se distingue comme joueur de hockey dès les années 1950; il a un talent naturel et devient vite l’étoile de l’équipe du Séminaire de Hearst. Pesant 180 livres, ce joueur de 6 pieds joue d’abord dans la ligue junior, à Peterborough, puis à Ottawa.

En 1962, il n’y a que six équipes dans la Ligue nationale. Un joueur doit donc être exceptionnel pour gagner une place sur une équipe (on compte un peu plus de 100 positions dans toute la ligue). Qu’à cela ne tienne, Larose est recruté par les Canadiens de Montréal et il demeure dans la Ligue nationale de hockey jusqu’en 1978. Au total, il dispute 943 joutes, compte 226 fois (dont 14 fois durant des parties éliminatoires) et assiste 257 buts.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ailier droit, Larose évolue avec les Canadiens de 1962 à 1967, puis de 1970 à 1975. On le retrouve avec les Apollos de Houston en 1967-1968, avec les North Stars du Minnesota de 1968 à 1970 et avec les Blues de St. Louis de 1975 à 1978. Son équipe remporte la Coupe Stanley en 1965, 1966, 1968, 1971 et 1973. Claude Larose dispute des joutes étoiles de la Ligue nationale en 1965, 1967, 1969 et 1970. Il remporte le trophée Prince de Galles en 1964, 1966, 1968 et 1973.

Le hockeyeur de Hearst se retire de la Ligue nationale en 1978. Il devient entraîneur adjoint des Whalers de Hartford, de 1983 à 1989 et en 1991-1992.

Aujourd’hui Larose est recruteur pour les Hurricanes de la Caroline. Pendant toute sa carrière de hockey professionnel, il a eu la réputation d’un joueur fougueux avec de bonnes aptitudes offensives et défensives.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur