Naissance d’Omer Deslauriers

Il y a 80 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Centres d’Accueil Héritage ont nommé un pavillon en l’honneur d’Omer Deslauriers. L’Ordre du mérite franco-ontarien a créé le Prix Omer-Deslauriers. Le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario a rebaptisé l’école secondaire Champlain en l’honneur d’Omer Deslauriers. Le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud a nommé son siège social «Le centre d’éducation catholique Omer-Deslauriers». Qui est donc cet homme?

Omer Deslauriers voit le jour à Hawkesbury (Est ontarien) le 21 septembre 1927. Il entre chez les Frères des écoles chrétiennes dans les années 1940, puis enseigne tour à tour à Hull, à l’école Brébeuf d’Ottawa, à l’Académie De-La-Salle d’Ottawa et au Pavillon des 13e années, à Ottawa, avant de devenir directeur de l’École secondaire De-La-Salle, puis de l’École secondaire Champlain à Ottawa.

Lorsque Omer Deslauriers quitte l’enseignement, il quitte aussi la communauté des Frères des écoles chrétiennes. Il épouse Norah Paquette et s’installe à Toronto pour assumer les fonctions de surintendant des programmes de langue française à TVOntario. Le premier ministre William Davis le nomme ensuite premier président du Conseil des Affaires franco-ontariennes (1975-1981), puis délégué général de l’Ontario à Bruxelles (1981-1985).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Omer Deslauriers est un des principaux instigateurs de la fondation du Collège de technologie agricole et alimentaire d’Alfred, de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario et de la Loi sur les services en français (loi 8) en 1986. Il est aussi le principal artisan de la création du Centre médico-social communautaire francophone de Toronto et le cofondateur du Regroupement des intervenants francophones en santé et services sociaux de l’Ontario.

Au cours de sa longue et dynamique carrière, Omer Deslauriers a été président de l’Association des enseignants franco-ontariens, de l’Association des écoles secondaires privées franco-ontariennes, de l’Association canadienne-française de l’Ontario et du Conseil consultatif de langue française du Conseil d’éducation de Toronto. Il a reçu l’Ordre du Canada (1996), l’Ordre du mérite franco-ontarien (1997) et l’Ordre de la Pléiade (1998).

Omer Deslauriers est décédé à Toronto le 11 avril 1999.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur