Naissance de Georges Chénier, champion mondial de snooker

Il y a 100 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

Inventé en 1875 par des colons britanniques en Inde, le snooker est une variante du billard. Très populaire au Royaume-Uni, en Irlande, au Canada et en Australie, ce jeu s’étend à l’Europe suite à la diffusion de championnats par la BBC. Un grand intérêt pour ce «sport» nait en Extrême-Orient avec l’entrée dans les classements de joueurs provenant de Thaïlande, de Hong Kong et de Chine.

Le snooker se joue sur une table de billard avec une bille blanche, dite bille de choc, 15 billes rouges valant 1 point et 6 billes de couleur (jaune, verte, marron, bleue, rose et noire) valant de 2 à 7 points. Seule la bille blanche peut être directement frappée par le joueur à l’aide d’une queue, sorte de bâton légèrement conique ne devant pas mesurer moins de 3 pieds ou 914 mm.

Chacun des deux joueurs peut jouer tant qu’il marque des points, ensuite il cède son tour. Le but du jeu est de marquer des points avec les billes rouges et colorées en les propulsant dans les poches qui entourent la table dans les quatre coins et au milieu des longs côtés.

Un Franco-Ontarien a été champion mondial de snooker. Il s’agit de Georges Chénier, né le 14 novembre 1907 à Hull, mais ayant surtout fait carrière en Ontario. De 1947 à 1970, Chénier est champion nord-américain de snooker.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce joueur exceptionnel se classe bon second à deux reprises au championnat du monde Fred Davis, en Angleterre. En 1950, Chénier remporte le record du monde lors d’un match l’opposant à Walter Donaldson. Il maintient le record du monde en 1955 contre le Montréalais Leo Levitt.

Cet athlète franco-ontarien établit un autre exploit en 1963, contre le champion du monde Irving Crane, lorsqu’il fait entrer successivement 150 boules de snooker dans leurs poches. En 1966, une paralysie restreint l’usage de son bras gauche, mais il participe néanmoins au titre nord-américain de 1968 et de 1970.

Élevé au Temple de la renommée des sports du Canada, Georges Chénier meurt à Toronto le 16 novembre 1970.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur