Naissance de Béatrice Desloges

Il y a 110 ans


1 mars 2006 à 16h19

Les noms de Béatrice Desloges et de sa sœur Diane sont intimement liés à la crise du Règlement 17, qui sévit en Ontario de 1912 à 1927. Ce règlement du ministère de l’Éducation limite l’enseignement en français aux premières années du cours primaire et réduit l’enseignement du français à une heure par jour. L’historien Robert Choquette a décrit le Règlement 17 comme une guillotine linguistique. La résistance des Franco-Ontariens sera épique et les sœurs Desloges y joueront une rôle clé.

Née à Ottawa le 1er novembre 1895, Béatrice Desloges est embauchée en septembre 1915 pour enseigner à l’école Guigues d’Ottawa. Avec sa sœur Diane (née le 5 novembre 1892), elle s’oppose au Règlement xvii.

Lorsque les autorités refusent de verser leur salaire et menacent de retirer leur brevet d’enseignement, les sœurs Desloges ouvrent des classes clandestines dans un magasin désaffecté de la rue Dalhousie et dans une chapelle de la rue Murray, dans la basse-ville d’Ottawa. Leur courage leur vaut l’admiration des Franco-Ontariens et fait d’elles un symbole de la résistance au Règlement 17. Béatrice Desloges est décédée à Ottawa le 24 septembre 1957. Une école secondaire catholique porte aujourd’hui son nom à Ottawa.

Cette semaine marque aussi le 95e anniversaire de l’enquête que le gouvernement ontarien mène justement sur les écoles bilingues 2 novembre 1910. Il faut d’abord préciser que, au début du XXe siècle, les protestants et catholiques anglophones de l’Ontario considèrent que leur province est un territoire anglais et que le français demeure une langue étrangère. À leurs yeux, toutes tentatives par les Canadiens-français pour atteindre l’égalité dans n’importe quelle sphère de la vie ontarienne passent pour des agressions étrangères et méritent qu’on leur oppose toutes les armes disponibles.

Face aux demandes de l’Association canadienne-française d’éducation de l’Ontario, pour une plus grande reconnaissance du français dans le système scolaire, le gouvernement invite le Dr F. W. Merchant, le 2 novembre 1910, à faire enquête sur les écoles dites bilingues. Le rapport Merchant est présenté le 24 février 1912. Il note «qu’en général les écoles anglo-françaises manquent d’efficacité (…) une grande partie des enfants des localités en cause quittent l’école pour satisfaire aux exigences de la vie sans avoir un bagage d’instruction suffisant».

Le gouvernement se base sur cette conclusion générale pour édicter le Règlement 17. Pourtant, le Rapport Merchant note aussi que «de bons résultas sont possibles, dans diverses situations, en ce qui a trait aux écoles anglo-françaises». Il donne des exemples à Windsor, Amherstburg, North Bay, Hanmer, Ottawa, Vankleek Hill, Plantagenet, Fournier et Wendover.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La fascination méconnue des impressionnistes pour l’industrie

Jusqu'au mois de mai, le musée des Beaux Arts de l'Ontario (AGO) expose les œuvres d’artistes impressionnistes sur le thème de la Révolution industrielle.
En lire plus...

19 février 2019 à 9h00

Quelle langue parle ce chimpanzé?

S’il est exact que les langages humains obéissent à une série de lois mathématiques, alors le langage des signes et des sons qu’utilisent les...
En lire plus...

19 février 2019 à 7h00

Un avenir dystopique dans un club de boulingrin

Arlen Aguayo-Stewart
Un ancien espace fréquenté par les amateurs de boulingrin (bowling sur gazon), le Clubhouse du nouvel East End Arts Space, dans le parc Riverdale,...
En lire plus...

18 février 2019 à 11h00

Les conseils d’un entrepreneur francophone

Atelier entreprenariat CFT Mois de l'histoire des noirs
Dans le cadre de la journée d’ateliers organisée par le Centre francophone de Toronto pour le Mois de l’histoire des Noirs, samedi 23 février,...
En lire plus...

18 février 2019 à 9h00

Cloner des singes pour étudier les maladies du cerveau

Il s’est écoulé à peine un an entre le premier clonage réussi de singes, et le premier clonage réussi de singes génétiquement modifiés. Où...
En lire plus...

18 février 2019 à 7h00

Haïti : la rage des innocents

Des centaines de visages décomposés par la rage apparaissent sur nos écrans: les visages de milliers de jeunes Haïtiens privés d'espoir. Rien ne les...
En lire plus...

17 février 2019 à 17h30

Sur les traces des aventuriers du 80e parallèle

Norvège Aurélie Resch
Il est près de 22h quand le navire Nordstjernen de la compagnie Hurtigruten franchit le 80e parallèle. Passagers et équipage sont réunis sur le...
En lire plus...

17 février 2019 à 13h00

Voyager dans le temps avec les éditions Faton

Les éditions Faton offrent toute une gamme de revues relatives au domaine artistique qui sont toujours d'un grand intérêt. Elles sont toutes du même...
En lire plus...

17 février 2019 à 11h00

Bêtise et petitesse de l’être humain

L’innocent
Les scandales pédophiles au sein de l’Église catholique durent depuis des siècles. Sergio Kokis s’en inspire pour écrire L’innocent, un roman dont l’action se...
En lire plus...

17 février 2019 à 9h00

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur