En partenariat avec
La Cité à Toronto

Musique : le 12e album de Njacko Backo interpelle la jeunesse

Le 29 février au Small World Music Centre

Njacko Backo présente son nouvel album.
Partagez
Tweetez
Envoyez

À tous les enfants de la Terre, c’est le double album que l’artiste chanteur et percussionniste torontois d’origine camerounaise Njacko Backo va mettre sur le marché dans quelques jours. L’artiste y offre un mélange de conseils et d’interpellations à la jeunesse.

Nous avons rencontré Njacko Backo dans son studio à l’approche de la fête et concert de sortie officielle de son opus le samedi 29 février à 20h au Small World Music Centre (180 rue Shaw).

Retour en force

Après pratiquement 5 ans d’absence sur le marché du disque, Njacko Backo revient en force avec cet album enregistré avec son groupe Kalimbas At Work.

Dans sa nouvelle configuration, le groupe est maintenant composé de Njacko Backo (kalimba, ngoni, percussions, voix principale), Valery Woloshyn (kalimba, percussion, choeurs), Anne Lederman (kalimba, violons, choeurs) et Walter Maclean (percussion, choeurs) et un invité: Joseph Callender (flûte, saxophone).

L’album est produit par un vétéran dans l’industrie, Ken Whiteley, qui joue aussi du banjo, de la mandoline, du vibraphone, de la guitare en acier, et qui participe aux choeurs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Instruments africains

En 2013 Njacko Backo avait remporté un prix au Canadian Folk Music Award pour l’album Ici-bas rien n’est impossible.

On retrouve sur À tous les enfants de la Terre une musique basée sur le ngoni (harpe africaine) et le kalimba (piano africain). L’artiste garde aussi les mélodies qui font sa renommée

Njacko Backo a récemment été choisi comme finaliste au Prix Johanna Metcalf des Arts de la scène.

«Chaque fois que je suis sur scène, mon but est de toucher les gens droit au cœur, de les faire danser et s’amuser. »

Le 12e album de Njacko Backo.

Amour universel

Ce n’est pas nouveau que Njacko Backo demande surtout à tous, mais surtout ici aux jeunes, de cultiver «l’amour, l’unité et le respect». «L’amour universel» est le thème de la plupart de ses créations artistiques.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’artiste appelle surtout les jeunes à l’amour mutuel qui leur épargnera de se retrouver dans un gang, parce que selon lui, «quand on a l’amour on est incapable de faire du mal».

Njacko Backo et un double kalimba.

Au concert de lancement le 29 février, l’entrée à 25$ inclut l’album!

En partenariat avec

La Cité à Toronto

Nos cours à la carte ainsi que nos programmes sont offerts dans des entreprises, institutions et milieux qui vous permettront d’avoir un avant-goût de ce à quoi votre avenir ressemblera. Cliquez ici pour en savoir plus !

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur