Moins de Canadiens sous le seuil de la pauvreté

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement libéral de l’Ontario de la nouvelle première ministre Kathleen Wynne renouvelait la semaine dernière son engagement en faveur de la réduction de la pauvreté en entamant des consultations provinciales pour savoir comment le gouvernement et les collectivités peuvent «continuer à collaborer pour rompre le cycle de la pauvreté».

Les commentaires glanés lors des consultations permettront d’élaborer une nouvelle Stratégie quinquennale, relevant surtout de Teresa Piruzza, la ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse, et de Ted McMeekin, le ministre des Services sociaux et communautaires.

C’est en 2008 – juste avant l’éclatement de la bulle immobilière américaine qui a marqué officiellement le début la crise financière mondiale – que le gouvernement faisait de la réduction de la pauvreté un objectif majeur, avec la publication de son document intitulé «Rompre le cycle», qui est aussi un site web

En dépit d’un climat économique difficile, plus de 40 000 enfants et leurs familles sont sortis de la pauvreté entre 2008 et 2010, soutient le gouvernement.

Cette tendance semble confirmée par un récent rapport de Statistique Canada indiquant que de moins en moins de Canadiens se retrouvent sous le seuil de la pauvreté.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Selon les seuils de faible revenu après impôt, 3 millions de Canadiens, ou 8,8 % de la population, vivaient en situation de faible revenu en 2011, ce qui correspond au même niveau qu’en 2010. En comparaison, 3,4 millions de Canadiens, ou 11,2 % de la population vivaient dans cette situation en 2001.»

En Ontario, selon gouvernement: «un parent seul soutien de famille ayant un jeune enfant, qui travaille à temps plein, qui gagne le salaire minimum et qui a accès à toutes les prestations disponibles vivait au-dessus du seuil de la pauvreté en 2012. Le même parent aurait vécu en dessous en 2003.»

Les consultations ontariennes commenceront au début du mois d’août et se poursuivront jusqu’en octobre.

Le gouvernement fait valoir que:

• plus de 950 000 enfants dans 510 000 familles touchent la Prestation ontarienne pour enfants, le montant de la prestation ayant augmenté en juillet et passera de 1210 $ à 1310 $ l’été prochain;

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

• plus de 690 000 enfants mangent des aliments sains dans les écoles grâce au Programme de bonne nutrition des élèves;

• un autre comité consultatif est chargé d’examiner le salaire minimum de la province, qui a augmenté de 50% depuis 2003, passant de 6,85 $ à 10,25 $ par heure. Le salaire minimum a cependant une incidence sur la capacité et l’intérêt des entreprises à embaucher, ce qui explique la prudence du gouvernement dans ce domaine.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur