Mobilisation pour accueillir 10 000 réfugiés syriens en Ontario

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement de l’Ontario a établi un comité ministériel spécial concernant les réfugiés de la guerre en Syrie afin de soutenir son engagement à aider à l’établissement d’environ 10 000 personnes avant la fin de l’année.

Le nouveau gouvernement libéral fédéral de Justin Trudeau veut accélérer le processus de façon à en accepter 25 000 dans tous le pays. «Nous sommes fiers de notre société inclusive et ouverte en Ontario. À l’exception des peuples autochtones de l’Ontario, tout le monde dans notre province est venu d’ailleurs, à la recherche d’un monde meilleur», a déclaré la première ministre Kathleen Wynne.

Coprésidé par le ministre des Affaires civiques, de l’Immigration et du Commerce international, Michael Chan, et le ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Eric Hoskins, le comité spécial a tenu sa première réunion mardi. Son mandat consiste à encadrer les préparatifs en vue d’accueillir les réfugiés, de coordonner l’action intergouvernementale à cette fin et d’aider les réfugiés à s’établir et à s’intégrer à leur arrivée.

Il travaillera aussi avec le gouvernement fédéral afin de déterminer la manière dont l’Ontario pourra mieux soutenir le plan national d’établissement des réfugiés.

Le gouvernement s’est engagé à fournir aux réfugiés les services de santé et l’aide médicale d’urgence et collabore avec la Croix rouge canadienne afin d’assurer que les services sociaux d’urgence supplémentaires sont disponibles en cas de besoin.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Précédemment cette année, le gouvernement de l’Ontario a affecté 2 millions $ aux initiatives d’aide aux réfugiés syriens. Il investit aussi 8,5 millions $ pour promouvoir le parrainage de réfugiés et pour assurer que les organismes d’aide aux immigrants et aux réfugiés sont en mesure d’élargir leurs services selon les besoins. Les besoins prioritaires comprennent les services d’établissement, le soutien au logement, les soins de santé, le counseling à la suite de traumatismes, les soutiens en santé mentale, la formation linguistique et le soutien à l’emploi.
 
Outre les ministres Chan et Hoskins, le comité comprendra Yasir Naqvi, ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels; Deb Matthews, présidente du Conseil du Trésor et ministre responsable de la Stratégie de réduction de la pauvreté; Liz Sandals, ministre de l’Éducation; Helena Jaczek, ministre des Services sociaux et communautaires; Ted McMeekin, ministre des Affaires municipales et du Logement; Brad Duguid, ministre du Développement économique, de l’Emploi et de l’Infrastructure; Tracy MacCharles, ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse; David Orazietti, ministre des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs; et Reza Moridi, ministre de la Recherche et de l’Innovation et ministre de la Formation et des Collèges et Universités.

La Procureure générale et ministre des Affaires francophones, Madeleine Meilleur, ne fait pas partie du comité, mais en entrevue à l’émission #ONfr de TFO, elle a indiqué que plusieurs de ces réfugiés syriens pourraient être intégrés en français (leur première langue est l’arabe)

Le gouvernement soutient notamment Lifeline Syria en aidant l’établissement de plus de 1000 réfugiés et collabore avec des organismes communautaires pour élargir les mesures de soutien à l’établissement. On a repéré plus de 250 interprètes en arabe qui aideront les réfugiés à s’établir et à s’intégrer.

Les réfugiés se heurtent généralement à de plus grandes difficultés d’établissement et d’intégration que les autres nouveaux arrivants. Beaucoup d’entre eux ont vécu des périodes prolongées dans des camps de réfugiés, des traumatismes, de la violence et un accès limité aux soins de santé et à l’éducation.

En 2014, l’Ontario a accueilli plus de 11 400 réfugiés de partout dans le monde.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur