Mieux vaut prévenir que guérir

Le Centre ontarien d’information en prévention fête ses 20 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

Une réception était organisée la semaine dernière à l’occasion du 20e anniversaire du Centre ontarien d’information en prévention (COIP). Outre les 400 dirigeants, professionnels et bénévoles des secteurs communautaires et de la santé, étaient présents le ministre de la Promotion de la santé, Jim Watson, ainsi que Charles E. Pascal, directeur général de la fondation charitable Atkinson.

Misant sur «l’action en amont», le COIP s’efforce depuis 20 ans de collaborer avec des organismes de santé publique, des collectivités et des décideurs dans le but de transformer des bonnes idées en mesures concrètes.

Allant dans le sens des initiatives du COIP, le gouvernement ontarien a créé le 29 juin 2005 le ministère de la Promotion de la santé. Tout comme le COIP, cette branche gouvernementale a pour principal objectif «d’aider les Ontariens et les Ontariennes à mener une vie plus saine en leur proposant des programmes qui encouragent des choix et des modes de vie sains.»

À la tête du ministère depuis sa création, Jim Watson a prononcé le discours d’ouverture de la réception, rendant un hommage chaleureux au COIP. Il est aussi revenu sur les dernières actions gouvernementales de son ministère en matière de prévention.

Un ministère jeune mais entreprenant qui en l’espace de seulement neuf mois a mis en action de nombreuses réformes et initiatives. Pour n’en citer que quelques-unes, rappelons que ce ministère a:

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

• adopté la Loi favorisant un Ontario sans fumée;

• augmenté le financement accordé aux programmes pour les sans-abris;

• fermé l’usine de production d’énergie au charbon Lakeview jugée trop polluante;

• appuyé des projets d’énergie renouvelable.

Des résolutions saluées par le COIP, qui regrette cependant que ce ministère ne bénéficie pas d’un budget plus conséquent (259 millions $ alors que celui du ministère de la Santé s’élève à 33 milliards $) et espère d’ailleurs que le gouvernement de l’Ontario doublera le financement octroyé actuellement avant la fin de son mandat.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le COIP explique ce militantisme en faveur de la prévention dans un rapport intitulé Agir en amont. En plus d’améliorer le comportement des Canadiens en matière de santé, la promotion de la santé et la prévention des blessures et maladies «contribuent à la viabilité à long terme de l’assurance-maladie en réduisant les pressions qui s’exercent sur le système de santé».

C’est donc une action qui s’inscrit dans une perspective d’avenir et qui a pour but «d’assurer que les générations futures auront accès à un régime public d’assurance-maladie».

À noter que le COIP demeure le seul organisme de promotion de la santé à travailler dans les deux langues officielles dans des disciplines et des secteurs multiples.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur