Merveilleuse Barcelone


13 mai 2014 à 10h57

Ça bouge fort à Barcelone. Depuis les Jeux olympiques d’été en 1992, la ville ne cesse de se développer et de se dynamiser. Aménagement du bord de mer, développement immobilier galopant, tourisme en hausse… Barcelone attire et séduit.

Il est facile de succomber à son charme (souvenez-vous de Scarlett Johansson dans le film de Woody Allen, Vicky Cristina Barcelona)… Trois jours suffisent à vous y attacher.

Prendre de la hauteur

Au sud-ouest de la ville, la colline Montjuïc offre un panorama à couper sur le souffle sur la ville et sur le port de Barcelone. Un téléférique permet de s’élever au-dessus de la ville et d’en prendre progressivement toute la dimension.

Avec une population de plus d’1.6 million sur une superficie de 101,9 km², cette jungle d’asphalte, de pierre et de verre forme une marée urbaine impressionnante.

La Sagrada Familia, célèbre cathédrale inachevée d’Antonin Gaudi perce au milieu des tours et semble veiller sur la population.

À l’opposé, la Méditerranée, vaste désert turquoise, s’étire à l’infini sous l’œil impassible du château de Montjuïc, à la fois forteresse protectrice et citadelle répressive.

Le port de plaisance et le port pétrolier témoignent d’une activité économique florissante, tant les bateaux à quai et en mer sont nombreux.

La visite du Château et une promenade dans le parc permettent de s’éloigner de la trépidation urbaine et de se rafraîchir à l’ombre des arbres et sur les pelouses.

Montjuïc, c’est aussi l’occasion de découvrir le Poble Espanyol (reconstruction des différents styles architecturaux des villes espagnoles), le stade olympique (immense et majestueux)  et la fondation Juan Miro (pour une très belle collection de l’un des plus célèbres peintres catalans).

Trois sites d’intérêt

À l’opposé, au nord de la ville, le parc Güell (qui figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO) est une autre source de dépaysement et de détente. Bâti comme un décor d’Indiana Jones avec ponts de pierre, arches et végétation abondante, le parc, véritable havre de fraîcheur, invite à l’aventure et à de folles parties de cache-cache.

Idéal pour les familles comme pour les amoureux de tranquillité. En son centre, un mini-parc dessiné par l’artiste Antonin Gaudi ravit l’œil et la curiosité.

Mosaïques colorées, statues, fontaines et bancs de mosaïques, maisons aux façades et dômes distordus composent un ensemble étrange et proposent une vue imprenable sur la ville. On peut facilement y passer une journée et oublier pour un temps la mégalopole et la grimpette pour s’y rendre.

Au cœur de l’action

C’est en ville que l’on prend le pouls de Barcelone. Grandes avenues gorgées de piétons et de voitures, monuments d’envergure, centres commerciaux, musées, restaurants et architecture, fêtes à tous les coins de rue… Il y a de quoi faire tourner la tête.

La Place d’Espagne campe toute la grandeur de Barcelone. Immenses jets d’eau, fontaines, sculptures, tours vénitiennes, larges avenues…

En revenant du parc Güell, on commence à sentir les vibrations de la ville. Passeig de Gracia est l’une des plus grandes artères du Barcelone moderne. C’est ici que l’on trouve les monuments représentant de l’art moderne catalan parmi les plus célèbres de la ville.

La Pedrera et la Casa Batllo d’Antonin Gaudi et la Casa Leo Morera de Lluís Domènech i Montaner en sont quelques exemples des plus frappants avec leurs façades ondulées, de mosaïques ou à masques et leurs intérieurs très personnalisés.

On y trouve aussi les grands hôtels de la ville, des cinémas et magasins de luxe et toute la faune qui s’y rattache.

Déambuler dans les rues pour écouter ici un concert, voir là une démonstration de magie, flâner entre les échoppes d’un festival culinaire des différentes régions d’Espagne, admirer l’architecture d’hier et d’aujourd’hui, entrer dans la Sagrada Familia, se mêler à un groupe de patineurs…

Barcelone se révèle aussi en marchant. En prenant le temps. La Rambla, avenue piétonne emblématique de Barcelone, jalonnée de fleuristes, de kiosques à souvenirs et peuplée de saltimbanques, d’étudiants, de familles et de touristes, relie la Place de Catalogne au vieux Port.

Un incontournable pour qui veut s’imprégner de Barcelone intra-muros et vivre un peu de la folie barcelonaise.

Ville méditerranéenne

Arrivé sur le port, on ne souffle pas. L’activité se poursuit en bord de mer. Vélo, planche à roulettes, patins en ligne, surf, il y en a pour tous les goûts. Entre sculptures modernes et troquets à forte ambiance, familles, amis, scolaires, religieux profitent du soleil et des vagues.

Après 5pm, le bord de mer s’anime. On vient y manger, danser du flamenco, jouer de la musique, faire du manège ou visiter l’aquarium ou encore le musée de la marine.

Chaleureux, gai, ce front de mer moderne et spacieux qui s’est étonnamment développé ces dernières années permet de terminer agréablement une journée bien remplie.

La nuit, les lumières s’allument et les accords de guitare ou encore les sonos des bars emplissent l’atmosphère et l’esprit est à la fête…

Jusqu’aux petites heures du matin. Barcelone se vit de jour et de nuit. Souvenez-vous de Vicky Cristina Barcelona…

Renseignements

Aller à Barcelone: Air Canada assure des vols sans escale Toronto-Barcelone

Où dormir: Les appartements sur Selva del mar offrent une localisation idéale, loin de l’agitation urbaine, face à la mer. Spacieux, modernes, avec immense balcon, piscine et salle de sport, ils assurent un grand confort, tout en restant proches des stations de métro. www.barcelonabestservices.com/apartments/beach

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Sur les traces des Acadiens d’ici et d’ailleurs

DiasporAcadie
À la suite d’un voyage en France où il a constaté la difficulté d’accéder aux lieux historiques des Acadiens, Claude Boudreau a décidé de...
En lire plus...

17 décembre 2018 à 11h00

Sherif américain et tueur en série

Roy Braverman
Hunter montre comment un tueur en série peut en cacher un autre… tandis que L’esquive est une enquête des plus noires sur l’enlèvement d’un...
En lire plus...

17 décembre 2018 à 9h00

Le perroquet est aux oiseaux ce que l’humain est aux grands singes

On savait déjà que le perroquet était un animal intelligent. Voilà qu’on lui trouve des caractéristiques génétiques qui, chez nous, sont associées au développement...
En lire plus...

17 décembre 2018 à 7h00

Un film de Noël franco-ontarien

TV5
Alors que les fêtes de fin d'année approchent à grands pas, toutes les chaînes de télévision diffusent des téléfilms de Noël. Le 18 décembre,...
En lire plus...

16 décembre 2018 à 15h00

Que célèbre-t-on vraiment le 25 décembre?

On peut fort légitimement se demander ce qu'on célèbre le 25 décembre, tant l'obscurité de la nuit des temps entoure la naissance de Jésus...
En lire plus...

16 décembre 2018 à 13h00

Cinq coups de cœur de notre chroniqueur

Paul-François Sylvestre
Au cours de l’année 2018, j’ai recensé environ soixante ouvrages pour L’Express. C’est maintenant le moment de vous faire part de mes coups de...
En lire plus...

16 décembre 2018 à 11h00

Cadeau de Noël inespéré

Michel Peyramaure
Certains romans méritent de sortir de l’oubli et d’être réédités. L’orange de Noël, de Michel Peyramaure, figure parmi ceux-ci.
En lire plus...

16 décembre 2018 à 9h00

Quiz : Daniel Poliquin

Apprenez-en plus sur Daniel Poliquin.
En lire plus...

16 décembre 2018 à 7h00

Jazz manouche de Noël à Oshawa dimanche

Oshawa
Pour vous mettre dans l’ambiance de Noël, le Conseil des organismes francophones de la région de Durham a concocté un après-midi en chanson avec...
En lire plus...

15 décembre 2018 à 15h00

L’Halloween à Noël: une génération de Mummers à Terre-Neuve

Terre-Neuve
Une tradition terre-neuvienne revit depuis 30 ans à St. John’s: des groupes de joyeux lurons costumés s’invitent chez des voisins!
En lire plus...

15 décembre 2018 à 13h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur