Mer et montagne en un jour

Alpes-Maritimes: la vallée de la Roya


30 juillet 2013 à 10h25

Entre la Méditerranée et les Alpes, difficile de choisir? Sachez qu’on peut jouir de ces deux paradis sur terre en moins de 24 heures, à partir d’Antibes Juan-les-Pins, deuxième ville des Alpes-Maritimes, et ce, à moindre coût.

De passage sur la Côte d’Azur en mai dernier, je logeais aux Studios Perl – 63 euros par jour – situés sur la place Général De Gaulle, la plus grande place de la cité historique d’Antibes. Un gite sympathique, calme et propre, à proximité de la mer et de tous les commerces.

Entre Nice et Cannes, Antibes est très agréable parce qu’elle propose tous les plaisirs de la mer sans l’omniprésence du Jet Set niçois. Avec ses 25 km de plages de sable fin, la ville toujours ensoleillée offre la douceur de vivre à tout un chacun sans prétention.

Cité à chaleur humaine

Dès le lever du jour, Antibes s’anime en ouvrant ses multiples bars-terrasses dans les rues, ouverts jusqu’à la tombée de la nuit. Cette animation sociale aérée au jour le jour démontre bien le caractère authentique des Antibois qui vivent intensément sous l’air du temps.

On décrit Antibes telle «une cité à chaleur humaine qui a su préserver son patrimoine exceptionnel tout en conservant son âme». Citons son célèbre Marché provençal qui étale chaque matin, dans la vieille ville, ses riches éventaires «festival de senteurs et d’accents.»

Pour l’heure, dans le port Vauban, on aperçoit les luxueux navires du quai des Milliardaires séjournant auprès du Fort-Carré et du Bastion Saint-Jaume, mouillant sur le lieu de départ pour les Croisades d’antan.

Désinvolture accélérée

Alors qu’on se promène à Antibes sous un rythme paisible, c’est à Juan-les-Pins, sa voisine, qu’il faut aller pour ressentir «l’insouciance accélérée» de la vie azuréenne. Un climat de frénésie pour une clientèle cosmopolite, séduite par une ambiance unique incomparable.

On tente sa chance à l’Eden Casino en smokings et robes du soir. Tandis que le parc Exflora propose une balade à travers le temps et l’espace, depuis la Rome antique jusqu’à l’exubérante Riviera du XIXe siècle.

Près des pins centenaires de Juan, les touristes guindés défilent sur les plages légendaires qui ont vu naître le ski nautique, sous le regard désinvolte de la ‘Baigneuse’ du sculpteur Grebel.

De la mer aux hauts sommets

En plus d’un espresso matinal sur une terrasse antiboise suivie d’une courte baignade à la mer puis d’une mini-tournée à Juan (en soirée), je suis partie en randonnée dans la vallée de la Roya en après-midi du même jour.

Eh oui! Tout cela est vraiment possible en 24 heures! On peut se rendre dans la vallée, en voiture, en deux heures (aller-retour) depuis Antibes. Attention aux routes escarpées. Mieux vaut connaître un chauffeur averti.

Jusqu’au XVIe siècle, la vallée de la Roya, connue comme la route du Sel, servait de passage transfrontalier entre l’Italie et la France. Aujourd’hui devenue une route touristique prisée, elle demeure un des axes de communications majeures entre le nord et le sud des Alpes.

Tende la traditionnelle

La région est une mine d’or pour les visiteurs épris d’histoire et de culture. Accrochées aux flancs des montagnes, une dizaine de petites cités médiévales décorent la vallée de la Roya sur tout son long.

En déambulant dans les villages perchés, avec leurs maisons antiques, leurs ruelles étroites, leurs fontaines et places principales en pierre, on rattrape le passé.

Chaque village possède ses charmes particuliers, vu leur isolement les uns des autres. Plusieurs anciennes festivités religieuses, comme les processions, datant du XVe siècle à Tende, y sont encore célébrées.

Vallée des Merveilles

Mais la vie humaine dans la vallée remonte à bien plus loin. Des gravures sur pierres datant de milliers d’années sur la montagne du Bégo dans le Parc national du Mercancour que traverse la Roya, en témoignent.

En passant par Tende, arrêtez-vous au Musée des Merveilles pour découvrir le patrimoine remarquable de 40 000 gravures rupestres issues de la fameuse vallée des Merveilles. Ou bien prenez le Train des Merveilles en compagnie d’un guide-conférencier qui vous contera les traditions, la culture et le paysage des villages et vallées du Paillon, de la Bévéra et bien sûr de la Roya.

Renseignements

www.antibesjuanlespins.com
www.studiosperlantibes.com
www.museedesmerveilles.com

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Un match complètement fou entre Toronto FC et Los Angeles Galaxy

Toronto FC - Los Angeles Galaxy
Le Toronto FC accueillait Los Angeles Galaxy ce samedi soir dans son antre du BMO Field pour une rencontre décisive dans la course aux...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 12h00

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur