Mémorable concert de Bïa à Toronto

Semaine de la francophonie

Partagez
Tweetez
Envoyez

Bïa, chanteuse brésilienne établie au Québec depuis huit ans, a teinté d’un chaleureux accent jazzé la Semaine de la francophonie de Toronto. Au théâtre Enwave, à Harbourfront, le public a pu se délecter, jeudi soir 20 mars, de ses rêveries nocturnes, la première mondiale de son nouveau spectacle.

Une clôture de la Semaine de la francophonie qui sonne comme une ouverture. Francophile, Bïa emprunte à différents univers pour créer sa propre musique, et colore la francophonie de ses plus belles touches latines.

Elle a donc pu «rendre hommage» à cette «famille élargie» qui lui est si chère. En rappel, elle a offert une version portugaise du ‘Ptit Train du Nord de Félix Leclerc qui a électrisé la salle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Enregistré à Montréal avec une équipe essentiellement montréalaise, le tout nouvel album de Bïa, Nocturno, se dévoilait à un public conquis. Une foule francophone qui peut-être se sera reconnue dans cette chanteuse qui traverse les océans et chante ses origines lointaines.

La chanteuse était tombée amoureuse du français et de la culture francophone lors de son périple en Europe après avoir vécu en Amérique Latine et notamment au Brésil, et passe aujourd’hui la plupart de son temps à Montréal. Il semble que dorénavant, Toronto lui a également ouvert ses portes.

Un dialogue des langues comme une touche finale à cette Semaine de la francophonie 2008, qui aura su dignement fêter 400 ans de présence francophone en Ontario, et préparer un avenir d’ouverture, de partage et de découvertes.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur