Même mes croustilles de pois verts font l’objet d’un rappel!

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le 14 mai 2015, Marie Allard, journaliste affectée aux sujets de société, famille, alimentation et santé, présentait aux lecteurs du quotidien La Presse un nouveau produit: des croustilles de pois verts faibles en sel et en gras. Citant une nutritionniste et une diététiste, l’article vantait les mérites de cette collation.

Comme bien d’autres consommateurs, j’ai adopté ce produit. Tout au long de l’été et de l’automne, avant de quitter la maison pour utiliser la piste cyclable ou pour marcher vers les transports en commun, j’ai régulièrement mis dans mon sac un sachet de croustilles de pois verts.

Le 4 décembre dernier, Costco diffusait sur son site Internet et sur le babillard à la sortie de ses magasins un avis de rappel important: Calbee North America procédait au rappel volontaire de ce produit en raison de la présence non déclarée d’allergènes du lait dans les ingrédients.

L’avis indiquait que les personnes allergiques au lait ne doivent pas consommer ce produit. Mais qui a le temps de visiter régulièrement la section du site Internet de Costco où sont décrits les produits faisant l’objet d’un rappel important ou de consulter le babillard à la sortie de leurs entrepôts?

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) vise avant tout à atténuer les risques liés à la salubrité des aliments. En collaboration et en partenariat avec l’industrie, les consommateurs ainsi que des organismes fédéraux, provinciaux et municipaux, l’ACIA poursuit ses efforts pour protéger les Canadiens contre les risques évitables pour la santé liés aux aliments. L’Agence diffuse une mine de renseignements notamment sur les produits qui font l’objet d’un rappel important.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le 9 décembre 2015, le site de l’ACIA diffusait de l’information sur le rappel des croustilles de pois verts. Mais qui a le temps de visiter régulièrement la section de ce site qui fait état des nombreux produits faisant l’objet d’un rappel important?

Le système informatique de Costco enregistre des renseignements détaillés sur ses membres. Chaque fois qu’on passe à la caisse, le système recueille des données sur nous. Comme Costco sait en tout temps qui achète quoi, cela a notamment l’avantage de permettre à l’entreprise de transmettre un message téléphonique aux clients qui ont acheté un produit qui fait l’objet d’un rappel.

Mais, pour que l’information soit utile, elle doit parvenir le plus tôt possible aux personnes intéressées. Dans le cas des croustilles de pois verts, le message de Costco a été enregistré dans la boite vocale de mon téléphone plus de 30 jours après l’avis initial de rappel. Il s’agit là d’une période suffisante pour qu’un individu bouffe les 36 sachets de la boîte visée par le rappel.

Ce n’est pas la première fois que je subis les méfaits d’une information transmise trop tard. Le 23 octobre 2013, en raison d’une contamination possible au chloramphénicol, un antibiotique qui peut poser de graves risques pour la santé des consommateurs, un avis de rappel d’enzymes digestives était diffusé sur le site de Costco et sur le babillard à la sortie de ses entrepôts.

Lorsque j’ai reçu le message téléphonique de Costco, plus de 30 jours plus tard, j’avais utilisé une partie importante du contenu de la bouteille qui faisait l’objet du rappel.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

À l’aide de ces exemples, j’espère que vous partagez mon point de vue : les gouvernements et l’industrie doivent améliorer la protection des consommateurs en s’assurant que l’information pertinente parvienne en temps utile aux principaux intéressés.

* * *

Avis de rappel de croustilles de pois verts (4 décembre 2015)

Avis de rappel d’enzymes digestives (23 octobre 2013)

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur