Médecine absurde au Théâtre Étienne-Brûlé


28 avril 2009 à 14h30

Plus de 3000 élèves, provenant de diverses écoles de la région de Toronto, sont venus voir Docteur malgré lui, le spectacle présenté du 20 au 25 avril par la troupe du Théâtre Étienne-Brûlé de l’école secondaire du même nom, à North York. Kathleen Wynne, la ministre de l’Éducation de l’Ontario, est également venue la voir.

Luc Bernier, enseignant d’arts dramatiques à l’école Étienne-Brûlé, a mis en scène cette comédie de William Van Zandt et Jane Milmore, spectacle réussi où l’histoire loufoque a servi de prétexte à une série de gags allant de l’absurde à l’irrationnel, et interprété par les huit acteurs élèves avec brio.

Le spectacle a fait rire grâce à un comique dénué de logique. Des événements inattendus ne cessaient de faire irruption: la cohérence n’avait pas le temps de s’installer. Les gags reposaient sur un comique du gestuel: des chutes, bagarres, poursuites, chocs… Les corps, comme les objets, étaient bousculés.

Le burlesque échappe aux règles de la narration classique: le ton général est celui de la provocation et de la caricature. C’était le ton de la pièce Docteur malgré lui, jouée par les jeunes acteurs de l’école Étienne-Brûlé avec fraîcheur et spontanéité.
C’est l’histoire de Jacques qui fait croire à ses parents qu’il est devenu médecin. En réalité, il s’est inscrit au programme de littérature à l’université: l’étudiant rêve de devenir un grand écrivain. C’est alors que ses parents viennent lui rendre visite. Jacques, paniqué, craint d’être déshérité si ses parents découvrent la supercherie.

Le jeune écrivain transforme son appartement en clinique médicale et s’improvise médecin. Sa secrétaire devient son infirmière. Ses amis deviennent ses patients. S’ensuit une série de situations aussi cocasses qu’embarrassantes. Notamment son meilleur ami Christian, étudiant en théâtre, arrive à la clinique déguisé tour à tour en patients originaires de diverses contrées et souffrant de maux les plus inusités les uns que les autres.

L’un des fondements du comique burlesque réside dans son rythme à caractère frénétique. Ce rythme fait partie intégrante du timing dans le jeu des acteurs, les bons gestes au bon moment, et de la mise en scène.

Tout au long de la pièce d’une durée de deux heures, les jeunes comédiens ont démontré une excellente dextérité à changer de costumes sur un rythme trépidant, essentiel au succès du spectacle. Le tout semblait accompagné d’une légère improvisation apportant une énergie particulière, reflet de la tradition théâtrale de la commedia dell’arte et du music-hall où le burlesque trouve son origine.

Luc Bernier a été chaudement félicité pour sa 15e année de production théâtrale à l’école Étienne-Brûlé, de même que Julie-Nadia Rancourt, enseignante d’arts, pour la réalisation d’une superbe toile qui a servi de décor à la pièce, ainsi que l’équipe technique.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Une autre victoire pour les Maple Leafs

Après avoir remporté leurs 3 derniers matchs sur la côte ouest Américaine, les joueurs des Maple Leafs étaient de retour à domicile lundi soir...
En lire plus...

20 novembre 2018 à 0h15

Legault a demandé à Ford de «reconsidérer» ses décisions sur l’université et le commissaire

19 novembre 2018
François Legault a assuré, au sortir de leur première rencontre, avoir demandé à Doug Ford de «reconsidérer» l'élimination de l'université franco-ontarienne et du commissaire...
En lire plus...

19 novembre 2018 à 15h55

La communauté marocaine célèbre son indépendance

63e anniversaire de l'indépendance du Maroc
Les Marocains de Toronto célébraient dimanche leur indépendance de 1956 et la Marche Verte de 1975 au Centre civique de North York.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 13h17

Hommage aux anciens combattants à l’Alliance française

Alliance française
«Quand la guerre est finie» à l'Alliance française de Toronto: exposition de photos de commémorations du service des anciens combattants, réalisée par l'artiste britannique...
En lire plus...

19 novembre 2018 à 11h58

L’intelligence artificielle au service des ressources humaines

L'intelligence artificielle est en train de devenir un assistant intelligent qui aidera les ressources humaines à travailler plus intelligemment.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 9h00

La moitié des Canadiens diminueraient leur consommation de viande

Les Canadiens seraient de plus en plus disposés à délaisser la viande pour se tourner vers des repas aux alternatives végétales.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 7h00

L’écriture est toujours une aventure

roman
«Le plus dangereux, c’est pas les cerveaux fêlés qui nous écrivent. C’est ceux qui veulent nous faire taire.»
En lire plus...

18 novembre 2018 à 9h00

Quiz : L’Europe de l’Est

quiz
Ce qu'on appelle l'Europe de l'Est comprend surtout des pays de culture slave.
En lire plus...

18 novembre 2018 à 7h00

Formation en agriculture : le Collège Boréal présent en Haïti

Haïti
Le Collège Boréal est partenaire avec la Fondation Paul Gérin-Lajoie dans un projet pour une socio-économie durable en Haïti.
En lire plus...

17 novembre 2018 à 11h00

Il y a 100 ans, la grippe espagnole frappait la planète

pandemie, épidémie
Saviez-vous que l’on doit la création du ministère fédéral de la Santé à la grippe espagnole?
En lire plus...

17 novembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur