Manifestation contre le trop long règne de Paul Biya au Cameroon

Le président est à la tête du pays depuis 1982

Manifestation contre la réélection du président du Cameroun Paul Biya

Le drapeau du Cameroun à droite et le drapeau de la République d'Ambazonie, nom donné à l'ancien Cameroun du Sud non reconnu aujourd'hui.


21 novembre 2018 à 16h01

Après Ottawa, Washington ou encore Paris, c’est à Toronto qu’était organisée, samedi 17 novembre dernier, une marche pacifique contre la récente réélection du président camerounais Paul Biya.

Ce 22 octobre dernier, le chef d’État de 85 ans a entamé son 7e mandat. Il occupe son poste depuis maintenant 36 ans: 1982.

Les manifestants ont dénoncé des résultats frauduleux, et revendiquent la victoire du candidat Maurice Kamto.

Des chiffres contestés

Deux semaines après le vote du 7 octobre, le Conseil constitutionnel de la République du Cameroun a proclamé des résultats qui donnent Paul Biya largement en tête: 71,28% contre 14,23% pour son principal adversaire, Maurice Kamto.

Des chiffres que ce dernier réfute. Il revendique avoir remporté les élections à 39,74% contre 38,47% pour Paul Biya. Candidat favori d’une grande partie de la diaspora camerounaise à l’étranger, ses chiffres étaient brandis sur les pancartes lors de la manifestation de samedi.

La porte-parole du département d’État américain Heather Nauert a elle aussi dénoncé des «irrégularités» dans le scrutin et a appelé à «respecter la règle de droit».

Manifestation contre la réélection du président du Cameroun Paul Biya
Un manifestant et l’organisateur de la marche pacifique, Yves Nofiele, à droite.

Séparatistes anglophones

Elle a également rajouté qu’il est essentiel de «résoudre pacifiquement tout litige à travers les canaux légaux existants» et «éviter les discours de haine».

Cette déclaration fait écho au climat de tension extrême qui agite les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays. En effet, depuis fin 2017, un conflit armé s’est engagé entre les forces de sécurité camerounaises et un groupe armé de séparatistes anglophones.

Ces derniers se battent pour revendiquer l’existence du Cameroun du Sud, un État qui a brièvement vu le jour entre les deux guerres mondiales, sous mandat britannique.

Manifestation contre la réélection du président du Cameroun Paul Biya
Un manifestant est enroulé dans le drapeau du Cameroun et brandit le drapeau de la république d’Ambazonie, nom donné à l’ancien Cameroun du Sud non reconnu aujourd’hui.

Selon les manifestants, le fait que Paul Biya se réclame le candidat élu dans ces régions est une preuve suffisante pour affirmer que les suffrages ont été truqués. À cause des affrontements, très peu de personnes ont pu se déplacer pour exercer leur droit de vote.

Manifestation contre la réélection du président du Cameroun Paul Biya
Le président du Cameroun, Paul Biya (Photo: Amanda Lucidon).

Maurice Kamto

Mardi 16 octobre, Maurice Kamto s’était présenté devant la salle d’audience du Conseil constitutionnel pour demander, en vain, l’annulation partielle du scrutin du 7 octobre.

Toutefois, la diffusion publique de son allocution a créé une vague de résistance et un regain d’intérêt pour la politique chez de nombreux Camerounais désabusés par le règne interminable du président Biya.

«Nous manifestons aujourd’hui pacifiquement, car nos compatriotes ne peuvent pas le faire au Cameroun. Nous demandons l’aide de la communauté internationale pour revoir toutes les informations disponibles pour que l’on puisse déclarer le vrai président du Cameroun», rapporte l’organisateur de la marche torontoise, Yves Nofiele.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Jazz manouche de Noël à Oshawa dimanche

Oshawa
Pour vous mettre dans l’ambiance de Noël, le Conseil des organismes francophones de la région de Durham a concocté un après-midi en chanson avec...
En lire plus...

15 décembre 2018 à 15h00

L’Halloween à Noël: une génération de Mummers à Terre-Neuve

Terre-Neuve
Une tradition terre-neuvienne revit depuis 30 ans à St. John’s: des groupes de joyeux lurons costumés s’invitent chez des voisins!
En lire plus...

15 décembre 2018 à 13h00

Aspirine et 7 Up, meilleurs amis du sapin de Noël?

sapin
Mieux vaut se contenter d’arroser généreusement le sapin d’eau du robinet… et rien d’autre !
En lire plus...

Manque de compréhension envers les immigrants handicapés

Fauteuil roulant
Les immigrants ayant un handicap affrontent des défis auxquels les travailleurs sociaux ne font pas assez attention.
En lire plus...

15 décembre 2018 à 9h00

Le Soleil vu d’en haut, c’est désormais possible

Une sonde spatiale européenne vient d’envoyer suffisamment de données pour qu’on puisse extrapoler une image approximative du «pôle nord» de notre étoile.
En lire plus...

15 décembre 2018 à 7h00

Université de Hearst: pas d’inquiétude… pour l’instant

Alors qu’elle a fait l’objet d’une étude par le gouvernement, en août, il semble que l’Université de Hearst ne soit pas visée directement par...
En lire plus...

14 décembre 2018 à 19h00

Commissariat et Université: Ronald Caza et Mark Power examineront les avenues juridiques

Résistance franco-ontarienne
Après les manifestations, l’AFO a retenu les services des avocats Ronald Caza et Mark Power afin d’analyser la possibilité de demander une révision judiciaire...
En lire plus...

14 décembre 2018 à 17h00

Un plaisir visuel et gustatif au sommet de la Tour CN

Restaurant 360
Située à 351 mètres d'altitude en haut de la Tour CN, le Restaurant 360 est sans doute l'un des meilleurs restaurants de Toronto.
En lire plus...

14 décembre 2018 à 11h00

Une épidémie de peste il y a 4900 ans?

paléontologie
Une épidémie de peste pourrait-elle avoir éradiqué la première population d’agriculteurs européens, il y a 4900 ans? C’est l’intrigante question qui se pose après...
En lire plus...

14 décembre 2018 à 7h00

D’hôtesse de l’air manquée à directrice de compagnie aérienne

12 décembre 2018
Julie Mailhot est directrice générale d’Air Georgian, qui opère 62 000 vols régionaux par année, de Toronto et de Calgary, vers une trentaine de...
En lire plus...

13 décembre 2018 à 19h59

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur