Maître Christine Mainville


3 avril 2012 à 11h20

Dans la région de Toronto, il y a un grand nombre de juristes d’expression française. Cette semaine, je vous présente Maître Christine Mainville.

Christine Mainville pratique le droit criminel, pénal et disciplinaire au sein du cabinet Henein & Associates, à Toronto. Avant de se joindre à ce cabinet, elle a pratiqué le droit criminel au sein du cabinet Shadley Battista, à Montréal. Elle est membre à la fois du Barreau du Québec (depuis 2007) et du Barreau du Haut-Canada (depuis 2011).

Avant de se consacrer à la pratique du droit, elle a travaillé pendant un an comme auxiliaire juridique auprès du juge Ian Binnie, à la Cour suprême du Canada (2008-2009). Pendant son temps à la Cour suprême, elle a travaillé de très près avec le juge Binnie à la préparation de jugements, à la révision et à l’appréciation des dossiers devant la Cour, ainsi qu’à la préparation de mémorandums pour les fins de l’audience. Elle a également eu l’occasion d’assister à de nombreuses audiences devant la Cour.

Christine Mainville a complété ses études en droit à l’Université McGill (B.C.L./LL.B.) où elle fut notamment récipiendaire du prix Brett Code en droit criminel et de la médaille d’or Johnston, décernée selon le classement académique et la contribution à la Faculté et à la communauté.

Elle a notamment prêté de son temps à l’organisme Innocence McGill, qui est voué au réexamen de dossiers où il y a allégation d’erreur judiciaire. Elle est également récipiendaire d’un prix en droit international public. Lors de son séjour à McGill, elle a eu l’occasion d’être auxiliaire auprès du juge Claude Leblond, à la Cour du Québec, chambre criminelle.

Appelée au Barreau en 2007, elle effectue son stage au sein du cabinet de droit criminel Desrosiers, Joncas, Massicotte, à Montréal. Depuis, elle a également complété une maîtrise en droit pénal comparé à l’Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne). Elle détient au surplus un baccalauréat en criminologie de l’Université d’Ottawa, où elle a gradué avec la mention summa cum laude.

Chez Henein & Associates, elle travaille auprès de Maître Marie Henein, avocate de grande expérience qui apparaît au palmarès des 25 avocat(e)s les plus renommés au pays selon la revue Canadian Lawyer (2011). Le cabinet touche à tous les domaines du droit criminel et pénal. Il accepte à l’occasion des mandats d’aide juridique, notamment pour des causes portées en appel.

Christine Mainville exerce tant en français qu’en anglais. Elle a participé à la préparation de nombreux dossiers portés devant la Cour de justice de l’Ontario, la Cour du Québec, la Cour supérieure de justice de l’Ontario, la Cour supérieure du Québec, la Cour d’appel du Québec, ainsi que la Cour d’appel de l’Ontario. Elle a plaidé devant la Cour d’appel tant au Québec qu’en Ontario et a tout récemment fait des représentations écrites auprès de la Cour suprême du Canada.

Elle a siégé au Conseil d’administration de la Société Élizabeth Fry du Québec. Elle est membre de la « Criminal Lawyers Association » et de l’Association canadienne des libertés civiles (ACLC).
Maître Christine Mainville peut être rejointe au cabinet Henein, 445, rue King Ouest, bureau 202, Toronto M5V 1K4; téléphone: 416-368-5000; courriel: [email protected]

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Entre culture et aventure au Honduras

Honduras
le Honduras se niche entre mer et forêt, déroulant des palettes de bleu dans la mer des Caraïbes et l’Océan Pacifique et d’émeraude...
En lire plus...

17 janvier 2019 à 9h00

Un effet Trump dans la cour d’école?

Trump
Deux chercheurs viennent de publier des résultats inquiétants sur le harcèlement et les insultes à l’école, avant et après la dernière élection américaine.
En lire plus...

17 janvier 2019 à 7h00

Daniel Mayer, nouveau président de Franco-Fête

Franco-Fête de Toronto
Le président de la Franco-Fête de Toronto, Richard Kempler, a passé le flambeau mercredi soir. C'est Daniel Mayer, secrétaire du CA depuis deux ans,...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 16h59

Qui devrait se préoccuper du statut du français à l’ONU?

Six mois après l’adoption, par le Comité des droits de l’homme de l'ONU, de constatations impliquant le Canada, les 18 pages du document ne...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 13h05

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Contestation judiciaire : les premières demandes de financement sont attendues

Programme de contestation judiciaire
Près de deux ans après la fermeture du Programme d’appui aux droits linguistiques (PADL) et 12 ans après l’abolition du Programme de contestation judiciaire...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 16h00

Haro sur le gaspillage des aliments

Un tiers de la nourriture produite dans le monde finirait à la poubelle. Au Canada, plus de 60% de cette nourriture serait encore consommable....
En lire plus...

15 janvier 2019 à 14h25

La santé mentale dans le domaine de l’emploi: il faut en parler

C’est bien, pour une entreprise, d’avoir une approche définie sur papier pour traiter les problèmes de santé mentale – mais sa mise en pratique...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur