Ma passion pour les langues

De l'anglais au français et à l'espagnol

Partagez
Tweetez
Envoyez

Bonjour, je m’appelle Kia Skeete, maintenant je sais parler trois langues: le français, l’anglais et l’espagnol.

Vous vous demandez probablement comment je suis arrivée ici? Pourquoi suis-je en FSL1200 à Glendon? Eh bien, j’ai une passion inexplicable pour les langues.

Enthousiasme

Comment suis-je arrivée à avoir cette passion? Peut-être que je ne le saurai jamais. Avec deux parents anglophones et une soeur semi-intéressée, comment créer un enthousiasme linguistique?

Ma langue maternelle, c’est l’anglais. Je m’identifie plurilingue ou trilingue, mais il n’y a personne dans ma famille qui est vraiment bilingue, je suis la seule. Ma soeur a une bonne compréhension du français, mais c’est tout!

Je pense que j’ai un niveau intermédiaire en français, avancé en anglais et quelque part entre débutant et intermédiaire en espagnol.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Jamaïcaine-Guyanaise-Écossaise-Canadienne

Mes deux parents sont nés au Canada. Mon père est d’origine jamaïcaine et guyanaise et ma mère est canadienne écossaise. À la maison nous parlons seulement anglais.

Quand j’étais petite, j’étais en immersion. Mais après trois ans, ma famille a déménagé et j’ai dû intégrer une nouvelle école. Cette école n’avait pas de programme d’immersion, donc j’ai dû m’inscrire dans un programme de Core French.

J’ai eu beaucoup de chance avec mes professeures de français qui étaient toutes passionnées par le français. J’apprends également l’espagnol depuis la dixième année de l’école secondaire.

À mon école secondaire, les deux langues, l’espagnol et le français, étaient enseignées de la même manière. Les professeurs nous ont fait faire beaucoup d’activités de grammaire et des présentations orales. La répétition des temps de verbe m’a aidé pendant mes premières années d’apprentissage du français.

Du français à l’espagnol à l’italien

Après ces deux années, j’avais un très bon niveau de compréhension. Je pense que je m’exprimais plutôt bien oralement et j’avais plus de confiance en parlant à l’époque que maintenant. J’adore le français et j’aime le parler. Mes enseignantes ont fait un bon effort, mais j’aurai aimé qu’elles mettent plus l’accent sur l’oral.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ma professeure d’espagnol était colombienne, sa langue maternelle c’est l’espagnol et il y a des nuances qu’elle a partagé qu’on ne peut pas apprendre sauf d’une locutrice native. Par exemple, en Espagne ils utilisent le mot «vosotros» (vous), mais en Amérique du Sud ils utilisent «ustedes».

Elle a mentionné que les Barcelonais parlent avec un zézaiement. Je pense que ma professeure d’espagnol a fait un bon effort pour parler autant espagnol que possible, et cela a aidé ses étudiants avec leur compréhension de la langue.

Comprendre les autres cultures

Ma passion pour les langues est venue de la compréhension des autres cultures. Le français m’a aidé pendant mes voyages en France, au Maroc et en Italie, car il y a des ressemblances entre le français et l’italien.

De plus, quand j’étais en Espagne, j’ai parlé un peu espagnol et plusieurs fois je l’ai utilisé pour lire les cartes. Mais je manque encore de vocabulaire pour parler au quotidien.

De plus, j’ai peur de parler en français avec des locuteurs plus avancés. C’est plus facile de parler avec ceux qui ne me corrigent pas.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Transmettre les langues

Selon moi, les langues sont essentielles à la vie et qu’elles sont nécessaires pour la compréhension des autres.

L’apprentissage d’une langue a une valeur inestimable et la possibilité de partager mes connaissances avec mes enfants m’est précieuse. J’ai une nièce et je voudrais lui enseigner le français en utilisant les compétences que j’ai apprises dans ce cours.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur